Réservé aux abonnés

Les attentes démesurées envers la BNS pour relancer l’économie

Tous les regards sont tournés vers la banque suisse depuis la crise.
30 déc. 2016, 01:02
The Swiss National Bank, SNB, photographed  Thursday, 15 January 2015, in Bern, Switzerland. The Swiss National Bank (SNB) ended the day by abandoning its exchange rate control and cut interest rates to -0.75 to send the franc soaring against the single currency.  The Swiss franc rose by almost 30 per cent against the europe after the move shocked global markets. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ NATIONALBANK AUFHEBUNG MINDESTKURS

Depuis la crise financière, la Banque nationale suisse (BNS), à l’instar des autres banques centrales dans le monde, intervient de manière systématique. Mais les experts reconnaissent que les attentes envers l’autorité monétaire helvétique pour relancer l’économie sont démesurées.

«Les institutions monétaires font tout ce qu’elles peuvent afin de remplir leur mandat», assurait récemment, dans la presse, le numéro deux de la BNS, Fritz Zurbrügg. «Mais elles ne peuvent pas résoudre tous les problèmes», insistait le membre du directoire.

Certes, leur principal mandat reste la stabilité des prix. «M...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois