Le patron de la SGS s'en va

Le groupe genevois SGS enregistre le départ avec effet immédiat de son président de la direction Dan Kerpelman, 47 ans. Son successeur s'appelle Chris Kirk, un Britannique de 50 ans. Ce changement est dû à une question de «leadership».
01 août 2015, 23:20

Chris Kirk est le bon patron pour cette maison, a fait savoir hier Sergio Marchionne, président du conseil d'administration de la SGS. Il possède les compétences nécessaires pour guider le groupe. Il a aussi l'avantage de connaître parfaitement l'entreprise pour y travailler depuis plus de 20 ans.

«C'est uniquement une question de leadership», a expliqué Sergio Marchionne. Le président de la direction sortant, Dan Kerpelman, avait été nommé à son poste il y a un peu moins de 20 mois.

En 2004, la SGS n'a pas pu préparer dans de bonnes conditions la succession de Sergio Marchionne, parti sauver Fiat. Les patrons se sont alors succédé. Il y a eu tout d'abord Werner Pluss, qui avait jeté l'éponge pour des raisons de santé, puis Johan Allegaert, qui a assuré l'intérim avant de céder la place à Dan Kerpelman. / ats