Le groupe Carnival s'effondre à Wall Street après le naufrage italien

Le groupe Carnival contrôle le croisiériste italien Costa Crociere, propriétaire du navire naufragé.
17 janv. 2012, 19:02
105225345

Le croisiériste américain Carnival chutait lourdement à la Bourse de New York mardi, pénalisé par le naufrage de son paquebot amiral Costa Concordia au large de l'Italie, au cours duquel au moins 11 personnes ont péri.

Vers 18h30, les cours du numéro un mondial du secteur, coté à Londres et à New York, lâchait 15,52% à Wall Street, à 29,17 dollars le titre. La Bourse new-yorkaise était fermée lundi pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

"La chute semble être excessive à première vue, mais cela arrive à un moment où les affaires en Europe sont tumultueuses et les promotions (pour les croisières) sont nombreuses", ont observé les analystes du site Wall St 24/7.

L'accident intervient en effet au plus mauvais moment pour l'ensemble du secteur des croisières: l'hiver est en effet une période-clé pour les réservations du printemps et de l'été qui s'annonçaient déjà sous des auspices difficiles en raison de la crise dans la zone euro, après des années de hausse.

Les images de l'épave couchée sur le flanc après ce qui semble être une dramatique erreur d'appréciation du capitaine ont fait le tour du monde. La réputation de Carnival -qui compte pour près de la moitié du marché mondial de la croisière- a d'ores et déjà été atteinte de plein fouet.

Dans un communiqué, Carnival a chiffré entre 85 et 95 millions de dollars l'impact immédiat sur ses comptes du naufrage du Costa Concordia.

En réaction, la banque JPMorgan a notamment abaissé la recommandation du groupe, de neutre à surévalué. L'institution prévoit désormais que l'action du groupe vaudra 30 dollars à la fin de l'année, contre 38 estimés précédemment.