Réservé aux abonnés

La mafia infiltre la construction en Suisse

Le crime organisé exacerbe la concurrence déloyale, qui met en péril la sécurité des ouvriers.
19 nov. 2021, 00:01
/ Màj. le 19 nov. 2021 à 06:54
KEYSTONE

Deux graves accidents de chantier, dont un mortel, sont survenus en octobre au Tessin. Parallèlement, la concurrence entre entreprises de la construction s’est exacerbée ces derniers mois en raison d’une drastique réduction du nombre d’appels d’offres pour des travaux publics. Ces deux phénomènes contribuent à mettre en évidence la présence du crime organisé italien dans le secteur de la construction, non seulement au Tessin, mais aussi dans la Suisse entière.

«Il y a une concurrence coupe-gorge ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois