Réservé aux abonnés

La Chine a soif de lait

Pour Synutra, qui s’installera à Saint-Aubin, dans le canton de Fribourg, la Suisse est une source de production de lait en poudre vers un marché en pleine expansion.

21 avr. 2018, 00:01
In this Oct. 8, 2008 photo, A Chinese woman looks at the milk products on sale at a supermarket in Hangzhou in east China's Zhejiang province Wednesday, Oct. 8, 2008. China's quality watchdog says it is investigating the safety of an unapproved protein additive in a premium line of milk produced by one of the country's biggest dairies. So far, there has not been any reports of illness, but the action underscores the government's recurring difficulties in policing product safety. The problem was highlighted most recently when infant formula tainted with the industrial chemical melamine sickened nearly 300,000 babies and was blamed in the deaths of at least six infants. (AP Photo) ** CHINA OUT ** CHINA GESUNDHEIT MILCHPULVER

La Chine est assoiffée de lait. Si chaque habitant de l’Empire du Milieu n’en boit que 10,5 kilos par an, contre 53 kilos pour les Suisses et 81 kilos pour les Américains, cette part est en forte croissance. «La consommation de produits laitiers a crû de 20% en une décennie», fait remarquer Matthieu David-Experton, un expert de ce secteur qui dirige le cabinet Daxue Consulting, à Shanghai. Les yaourts liquides et les glaces sont particulièrement prisés. Mais là où la demande est la plus forte, c’est du côté du lait en poudre infantile, un marché qui vaut déjà près de 18 milliards de dollars.

D...