Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L'UBS montre sa carte

L'UBS lance à son tour une carte de crédit à bas prix ou gratuite. Une sérieuse concurrence pour les autres acteurs de ce marché très couru La guerre des cartes de crédit gratuites ou à prix cassés lancées par Coop et Migros voit débouler un nouvel acteur de poids avec l'UBS. La grande banque est entrée hier dans la danse avec une carte à 40 francs par an ou gratuite dès 24 transactions annuelles.

07 nov. 2006, 12:00

Ce nouveau produit baptisé «UBS Basic» est en tous les cas gratuit la première année. Il est destiné aux clients privés qui recherchent une monnaie plastique «simple et bon marché, utilisent leur carte essentiellement en Suisse et ne souhaitent pas bénéficier d'un plus en matière de service, de confort et de prestige», a indiqué l'UBS hier.

Succès confirmé

Le numéro un bancaire helvétique est ainsi la première banque à réagir à la vague lancée par Coop à la mi-juin. Avec son «UBS Classic», l'UBS coiffe en outre au poteau Migros. Malgré son annonce dès juin de son projet de carte de crédit «M-Budget», cette dernière ne sera concrètement disponible que le 14 novembre.

En service depuis le début juillet, la Supercard Mastercard de Coop compte de son côté déjà plus de 100.000 titulaires.

Le mouvement initié par les deux géants helvétiques de la distribution a déjà été suivi par le groupe commercial et immobilier zurichois Jelmoli ainsi que l'opérateur téléphonique Orange. Le produit de Jelmoli est gratuit à partir d'un volume annuel de transaction de 300 francs.

La carte d'Orange est gratuite la première année, puis coûte 10 francs pour les abonnés aux services de cette fiiale de France Télécom et 35 francs à ceux qui préfèrent la concurrence pour leur téléphone mobile. L'UBS Basic «complète la gamme existante» de ses autres cartes de crédit, Visa et Mastercard, selon la banque. Contrairement à ces dernières, elle ne donne pas droit à participer à l'UBS Keyclub, qui permet de collectionner des points à chaque franc de transaction et de les dépenser auprès de partenaires.

Les cartes de Coop et Migros offrent en revanche ces avantages, permettant de récolter respectivement des Superpoints ou des points Cumulus. Ils peuvent être utilisés chez ces grands détaillants.

La première à réagir

A noter que l'UBS est la première banque à répondre avec les mêmes armes sur le terrain des cartes discount. Ni sa rivale le Credit Suisse, ni les banques cantonales n'ont jusqu'ici réagi.

Les banques Raiffeisen ont lancé elles aussi une carte gratuite (moyennant 20 francs pour la mise en service). Mais leur offre n'est pas totalement similaire à la concurrence. La Prepaid Mastercard des Raiffeisen doit en effet être au préalable chargée d'un montant laissé au libre choix du détenteur. / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias