L'entreprise Franck Müller s'implante aux Bois

31 mars 2008, 12:00

Le groupe genevois Franck Muller a dévoilé lundi son projet de manufacture horlogère aux Bois (JU), l'occasion de rassurer population et autorités sur l'avancée de ce dossier. La création de quelque 200 emplois et un investissement de 25 millions de francs sont annoncés. Le complexe, qui se veut en phase avec l'écologie, comprend une unité de production, des surfaces industrielles modulables à louer ainsi qu'une vingtaine de logements destinés aux futurs employés du site, a expliqué à Saignelégier (JU) Vartan Sirmakes, CEO du groupe horloger genevois. Les travaux préliminaires débuteront en mai avec la prospection du terrain en vue du terrassement. Le dépôt public aura lieu durant le mois de septembre. «La construction devrait elle durer une année et demi», a affirmé Vartan Sirmakes qui évoque un projet à la fois moderne, industriel et écologique. Impatience «A partir de mai, les choses vont s'accélérer», a promis devant la presse M. Sirmakes. «Nous prenons notre temps afin de réussir le projet». Des voix se sont élevées dans la région pour déplorer une lenteur dans la mise en route. «Il y a eu des interrogations sur l'avancement du projet», admet le patron du groupe. Constatation que partage le ministre jurassien de l'économie Michel Probst. L'objet de cette conférence de presse était donc également de rassurer la population sur l'avancement des travaux. «Tout projet de cette ampleur prend du temps», a relevé Vartan Sirmakes. Les citoyens du village franc-montagnard avaient avalisé en février 2006 à une forte majorité la vente de 23 400 m² de terrain. Le groupe Franck Muller a déjà créé quelque 170 emplois en cinq ans aux Bois. Le choix de la commune s'explique par le savoir-faire de la main-d'oeuvre de l'Arc jurassien et la présence de terrain.