Réservé aux abonnés

L'apprentissage est le pilier de la main-d'oeuvre qualifiée

Beaucoup d'entreprises suisses misent sur une forme moderne d'apprentissage pour attirer une relève axée sur la compétence.

14 avr. 2015, 00:01
data_art_9024933.jpg

Dans leur quête d'employés qualifiés, les entreprises s'appuient entre autres sur leur propre relève. L'apprentissage est donc un pilier essentiel de la stratégie mise en oeuvre contre la pénurie de travailleurs qualifiés. Pour convaincre les jeunes d'opter pour une telle formation, les sociétés doivent soigner leur attractivité.

A l'instar de Siemens, beaucoup d'entreprises en Suisse misent sur une forme moderne d'apprentissage, nommée "atelier d'apprentissage". Les élèves se transforment en entrepreneurs, assument la responsabilité de leurs projets et peuvent ainsi parfaire leurs compétences...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois