Un doctorant de l’Unine distingué du Prix Omega

Chercheur au CSEM et diplômé de l’Université de Neuchâtel, le Vaudois Sylvain Karlen vient de recevoir le Prix Omega pour sa thèse de doctorat.

01 oct. 2019, 10:36
Sylvain Karlen lors d'un meeting à Montreux.

«Fabrication et caractérisation de cellules à vapeur MEMS alcalines utilisées dans les horloges atomiques à l’échelle de puces et autres dispositifs atomiques»: c’est le titre de la thèse de doctorat signée par Sylvain Karlen en 2017 à l’Université de Neuchâtel (Unine).

Elle vient de lui valoir le Prix Omega, une distinction qui encourage les recherches scientifiques dans les domaines de la microtechnique, de la micro et de la nanotechnologie, du temps-fréquence ou de la chronométrie. Le montant du prix est de 5000 francs au maximum, «usuellement accompagné par une montre», lit-on sur le site dédié.

«A la pointe des horloges atomiques»

Originaire de Lausanne, Sylvain Karlen a obtenu un Master en physique appliquée à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en 2014. Il a ensuite rejoint le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM) et l’Unine pour travailler sur sa thèse de doctorat avec le professeur Gaetano Mileti.

«Toutes nos félicitations à Sylvain. Grâce à lui, nous sommes fiers d’être à la pointe des horloges atomiques commerciales à échelle de puces européennes et des nouveaux capteurs quantiques», a fait savoir le centre de recherche neuchâtelois.

 

par Lea Gloor