Redressement chez Richemont

18 janv. 2010, 10:09

Richemont a repris des couleurs au 3e trimestre de son exercice 2009/10, clos fin décembre. Le groupe de luxe genevois a vu son chiffre d'affaires progresser de 2% par rapport à la même  période de l'an passé à 1,585 milliard d'euros (2,34 milliards de francs). Le secteur des montres a progressé de 3%.

Corrigée des effets de change, la hausse des ventes ressort même à 7%, a indiqué le groupe ce matin dans un communiqué. La croissance a  été particulièrement soutenue dans la région Asie-Pacifique, où le chiffre d'affaires a bondi d'un quart (+34% à taux de change  constants).

Le secteur de la bijouterie, représenté par les marques Cartier et Van Cleef & Arpels, a enregistré la meilleure performance, avec  des ventes en hausse de 5% à 837 millions d'euros. Celui des montres, qui comprend notamment Jaeger-LeCoultre, Piaget, IWC et  Baume & Mercier, a progressé de 3%.

Les ventes d'instruments d'écriture (Montblanc) ont en revanche  diminué de 1%. Dans le segment Autres activités, qui comprend  notamment la marque Chloé, la baisse atteint 8%, en raison du recul  marqué de la demande de l'industrie horlogère helvétique.

Les investisseurs ont jugé convaincants les chiffres dévoilés par Richemont. Une demi-heure après l'ouverture de la Bourse suisse, le  titre affichait une hausse de 2,3% à 37,30 francs, dans un marché  lui-même bien orienté.

Reste que sur neuf mois la contraction de l'activité n'en pas moins bien réelle. Le chiffre d'affaires a baissé de 9% durant la  période avril-décembre pour atteindre 3,96 milliards d'euros. À  l'exception de l'horlogerie, tous les secteurs accusent un repli des ventes à deux chiffres. /ats