Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Nouveau patron pour Rolex

Rolex a un nouveau patron, issu du sérail. Gian Riccardo Marini, 64 ans, prend avec effet immédiat la tête du groupe horloger genevois. Il remplace Bruno Meier, qui n'occupait ce poste que depuis 2009. De plus, une nouvelle fonction est ajoutée à l'organigramme.

04 mai 2011, 08:19

«Compte tenu du développement des activités industrielles et  commerciales du groupe en Suisse et à l'étranger, le conseil  d'administration a décidé d'actualiser les structures de l'entreprise», a indiqué celle-ci hier dans un communiqué.

Gian Riccardo Marini dirigeait jusqu'alors la filiale italienne du groupe. Avec son énorme expérience de quelque 40 années au sein de Rolex, il est considéré comme la bonne personne pour préparer la société aux défis futurs, a précisé une porte-parole à l'ATS.

Bruno Meier aura ainsi écrit une page de transition à la tête du groupe, lui qui avait remplacé en 2009 le démissionnaire Patrick Heiniger, mettant fin à un demi-siècle de présence de la famille Heiniger à la direction. Issu du monde bancaire, il était entré chez Rolex en 2005 comme chef des finances.

La nouvelle fonction crée par le conseil d'administration de Rolex est celle de directeur des filiales étrangères du groupe. Daniel Neidhart, actuel responsable du marché chinois, a été nommé à ce poste avec effet immédiat également. Il restera basé à Hong Kong.

Figurant parmi les acteurs majeurs du marché horloger mondial, Rolex entretient le plus grand secret quant à ses performances. On prête au groupe, qui emploie plusieurs milliers de personnes, un chiffre d'affaires annuel de quelque 3 milliards de francs. /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias