Forte accélération des exportations horlogères en mars

Les exportations s’inscrivent dans la lignée des mois précédents. La barre des deux milliards de francs a été dépassée, en dépit d’un effet de base défavorable de +37,4% en mars 2021.
26 avr. 2022, 10:04
La production manufacturière du canton, tirée par les exportations horlogères, a soutenu cette croissance.

Les exportations horlogères en mars se sont inscrites dans la lignée croissante des mois précédents avec une progression annuelle de 11,8%. La barre des deux milliards de francs a été dépassée, fait remarquer ce mardi 26 avril la Fédération de l’industrie horlogère (FH), en dépit d’un effet de base défavorable de +37,4% en mars 2021.

En janvier, les exportations avaient augmenté de 6,8% et en février de près d’un quart, selon le communiqué de la FH.

Toujours en forte hausse, les Etats-Unis (+31,8%) ont été les principaux acteurs de cette croissance. Loin derrière, mais en progression, suivent par ordre d’importance sur ce secteur le Japon (+23,5%), le Royaume-Uni (+54,9%) et Singapour (+19,7%).

Merci l’Asie

En revanche la Chine, alors actrice de la croissance des exportations suisses depuis plusieurs années, a reculé en mars (-27,6%). Suivant la même tendance, Hong Kong a affiché -9,3%.

Seules les montres dont le prix d’exportation est de 3000 francs et plus ont connu une forte amélioration (+15,8%) au niveau du chiffre d’affaires et des volumes (+13,9%).

L’impact de la guerre en Ukraine promet des valeurs plus basses dans les mois à venir, d’après la FH. L’arrêt des exportations à destination de la Russie (-95,6%) a provoqué une diminution de 20,6 millions des exportations pour ce marché qui représentait 1% des flux en 2021.


par Keystone - ATS