Réservé aux abonnés

Grogne contre la réforme des retraites

Les habitants d’Ile-de-France ont souffert, hier, de la grève des transports. Les syndicats qualifient le mouvement de «réussite».
14 sept. 2019, 00:01
People ride bicycles and scooters in a street of Paris, Friday, Sept. 13, 2019. Paris metro warns over major strike, transport chaos Friday. (AP Photo/Thibault Camus) France Strike

La grève des personnels de la RATP a été très suivie, hier, en Ile-de-France, obligeant les usagers à s’organiser pour leurs déplacements. Cette action ouvrait le bal de la contestation de la réforme des retraites et de la disparition des régimes spéciaux.

Dix lignes de métro sont restées fermées, tandis que les Franciliens se débrouillaient comme ils pouvaient avec des RER, bus et tramways au compte-gouttes. Une telle mobilisation est inédite depuis une précédente réforme des régimes spéciaux, en 2007, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Hier soir, après 20h, seuls les métros des deux ligne...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois