Téléphonie mobile: les Verts vaudois veulent un moratoire sur la construction d'antennes pour la 5G

L'arrivée de la technologie 5G pour l'internet mobile ne se fait pas sans vagues. Alors que la Confédération a déjà vendu les licenses aux opérateurs, les Verts vaudois demandent aux communes de leur canton de s'opposer aux constructions de nouvelles antennes.

21 mars 2019, 10:56
La 5G nécessitera la construction de milliers de nouvelles antennes sur le territoire suisse (illustration).

Les Verts vaudois veulent un moratoire sur l'installation d'antennes pour la 5G dans le canton. Ils souhaitent d'abord connaître les conclusions de l'étude mandatée par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sur cette thématique.

Alors que les résultats de cette recherche sur l'éventuelle dangerosité de cette technologie devraient être connus cet été, l'Office fédéral de la communication a déjà mis aux enchères les concessions pour l'exploitation de la 5G, regrettent jeudi les Verts vaudois dans un communiqué. Et de juger cette décision "précipitée et incompréhensible".

Une lettre aux 309 communes vaudoises

Ils en appellent donc au principe de précaution et vont écrire aux 309 communes vaudoises pour les rendre attentives aux risques liés aux antennes. Les écologistes vont leur demander de s'opposer à ce stade à tout projet sur leur territoire.

 

 

Sur le plan national, une pétition s'opposant à l'installation de la 5G circule. Le texte, signé jeudi sur la Toile par environ 27'000 personnes, met en avant les risques pour la santé et l'environnement. Selon les pétitionnaires, cette technologie peut provoquer des acouphènes, de la fatigue chronique, des troubles du sommel ou des vertiges.