Rarogne: une start-up valaisanne a développé un avion de voltige acrobatique 100% électrique

Le prototype développé par la start-up valaisanne Hangar 55 SA est capable de faire des loopings dans le ciel durant près d'une heure et le tout, sans faire le moindre bruit. L'avion développé depuis deux ans par un pilote d'Air Zermatt et un champion de voltige en parapente est... électrique. Plus sûr, moins polluant, plus endurant et moins cher à entretenir, les moteurs électriques pourraient bientôt s'imposer dans les airs.
06 janv. 2017, 17:18
Les deux initiateurs et pilotes Thomas Pfammatter et Sébastien Demont, et leur prototype "Hamilton aEro".

Aérodrome de Rarogne (VS) par un glacial matin d'hiver. Tout semble paralysé par le froid. Seul le bruit de la circulation sur la route voisine est perceptible. Et pourtant, au-dessus de la piste, un avion évolue, sans le moindre bruit.

L'aéronef est le fer de lance de la start-up valaisanne Hangar 55 SA. Créée il y a deux ans par le pilote d'Air Zermatt Thomas Pfammatter et le champion du monde de voltige en parapente Dominique Steffen, elle a comme idée un peu folle de révolutionner l'aviation.

 

"C'est évident que l'aviation doit être électrique", explique Thomas Pfammatter. Une évidence que le prototype d'avion de la start-up veut mettre en évidence. Un appareil de voltige d'une autonomie d'une heure.

 

Vraie performance

La performance peut sembler risible. Pourtant le prototype a déjà multiplié les possibilités des actuels modèles électriques. Les meilleurs avions de voltige électriques actuels tiennent un quart d'heure, précise Sébastien Demont, un ingénieur et pilote qui a rejoint l'aventure il y a une année.

Sébastien Demont a apporté à la jeune pousse son expérience et sa compétence en matière de gestion de batteries. Il a oeuvré dix ans durant comme chef ingénieur électrique du projet Solar Impulse. Difficile de douter de son expertise lorsqu'il présente tous les avantages de la propulsion électrique.

 

Que des avantages

Un moteur électrique est jusqu'à dix fois plus robuste qu'un moteur à essence. Les frais de maintenance sont cinquante fois moindres. Et la sécurité est bien meilleure. En cas d'accident, les batteries ne peuvent pas exploser, contrairement au carburant liquide.

Globalement le coût d'un avion à propulsion électrique est inférieur de deux tiers à celui d'un avion à essence, si l'on tient compte du prix d'achat, de l'entretien, du carburant, estime M. Demont. Et il est bien plus silencieux.

 

Les avantages n'ont pas échappé à certains fabricants puisque les avions électriques existent déjà. Ainsi aux Etats-Unis une partie de l'écolage se fait sur des avions électriques pour réduire les coûts. Mais souvent, ces appareils des modèles à essence équipés d'un moteur électrique.

Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Deux initiateurs et pilotes Thomas Pfammatter et Sebastien Demont, posent a cote du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Deux initiateurs et pilotes Thomas Pfammatter et Sebastien Demont, posent a cote du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Deux initiateurs et pilotes Thomas Pfammatter et Sebastien Demont, posent a cote du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Deux initiateurs et pilotes Thomas Pfammatter et Sebastien Demont, posent a cote du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Sebastien Demont, un des deux initiateurs et pilotes avec Thomas Pfammatter, vole a bord de l'avion lors d'une demonstration du projet d'avion d'acrobatie electrique "Hamilton aEro" ce jeudi 22 decembre 2016 a Rarogne dans le Haut-Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ©© KEYSTONE / JEAN-CHRISTOPHE BOTT