Onespace veut amener l'internet haut débit sur toute la Terre...depuis l'espace

Un réseau de 650 satellites qui pourrait grimper jusqu'à 950 unités pour amener l'internet haut débit aux quatre coins de la planète. C'est le projet de la société Oneweb, qui lance ce mercredi son premier relais spatial.

27 févr. 2019, 16:53
Le premier lancement est prévu ce mercredi soir, depuis la base de Kourou, en Guyane (illustration).

Ce doit être le début d'une longue série: une fusée russe Soyouz s'apprête à lancer mercredi soir depuis la Guyane française les six premiers satellites de la constellation Oneweb, qui vise à fournir un accès internet à un prix abordable partout dans le monde.

Le réseau doit comprendre 650 satellites dans sa phase initiale mais leur nombre pourrait augmenter pour atteindre 950.

 

 

Initié en 2014 par l'entrepreneur américain Greg Wyler, le projet Oneweb s'est donné notamment pour mission de réduire la fracture numérique dans le monde. Il promet "un internet pour tous".

Opérationnel d’ici 2022

En 2015, Oneweb a confié à la société Arianespace le déploiement de la phase initiale, comprenant 21 lancements avec la fusée Soyouz. Ils se feront depuis trois bases spatiales (Kourou en Guyane française; Baïkonour au Kazakhstan et Vostotchny en Russie) d'ici 2020.

L'opérateur Oneweb s'est donné pour objectif de fournir d'ici 2022 un accès mondial à internet haut débit pour un large éventail de marchés notamment les particuliers.

Les six premiers satellites de la constellation ont été fabriqués à Toulouse par Oneweb Satellites, une co-entreprise fondée par Oneweb et Airbus Defence and Space.