L'EPFZ teste un drone solaire au Groenland

Utiliser des drones pour surveiller les glaciers de l'Arctique, là où brille le soleil de minuit, tel est le projet de chercherurs de l'EPFZ qui ont testé des appareils au Groenland.
19 oct. 2017, 12:32
Les données récoltées par les drones vont permettre de faire des modèles plus précis des détachements de pans de glace.

Des chercheurs de l'EPFZ ont testé un drone solaire au Groenland. Grâce au soleil de minuit, la durée des vols peut être considérablement prolongée. A terme, de tels appareils pourraient s'avérer utiles pour la surveillance des glaciers dans les régions polaires.

Sur place, le drone baptisé "AtlantikSolar" a été confronté à la dure réalité du terrain, écrivent les chercheurs Guillaume Jouvet et Thomas Stastny sur le blog de l'EPF de Zurich jeudi. De forts vents et un brouillard épais ont forcé à interrompre un test après 13 heures de vol.

 

 

Toutefois, la batterie d'AtlantikSolar affichait encore une autonomie de 60%. Pour les chercheurs, cela signifie qu'un vol de 20 heures peut être possible dans de mauvaises conditions et de certainement plus de 24 heures dans de bonnes conditions, se réjouissent-ils.

Lors d'un deuxième essai, interrompu après cinq heures à cause de fortes bourrasques, la caméra du drone a décelé une large fissure à l'avant d'un glacier. Cette découverte a incité une équipe de glaciologues à se rendre sur place pour l'observer de plus près.

Les données ainsi récoltées vont permettre de faire des modèles plus précis des détachements de pans de glace. Il s'agit d'un processus complexe, qui joue un rôle dans la hausse du niveau de la mer, mais que la recherche ne comprend pas encore complètement.