Facebook fera tomber l'Internet du ciel

Comment amener l'Internet dans les zones dépourvues de couverture réseau? Facebook y songe. Le réseau social prévoit de mettre à contribution des lasers et des avions solaires pour y parvenir.
07 août 2015, 13:32
Facebook a été un précurseur des réseaux sociaux. Mais les jeunes semblent désormais se tourner vers d'autres plateformes.

Facebook a annoncé jeudi la mise en place d'une équipe pour rechercher de nouveaux moyens d'apporter Internet aux régions qui n'y ont pas encore accès. Le réseau social en ligne prévoit notamment d'utiliser des lasers ou des avions solaires.

"Nous travaillons sur des moyens d'envoyer Internet aux gens depuis le ciel", a expliqué le PDG-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, dans un message publié sur le réseau.

Le "Connectivity Lab" ("Labo de la connectivité") entre dans le cadre de l'initiative internet.org, soutenue par Facebook et visant à apporter Internet aux deux tiers de la population mondiale qui n'y ont pas accès, en particulier dans des zones reculées ou peu développées.

L'équipe comprend entre autres des experts de la NASA ou les cinq salariés de l'entreprise britannique Ascenta, spécialisée dans les avions solaires capables de parcourir de longues distances.

Drones solaires

Parmi les projets envisagés est évoquée l'utilisation potentielle de lasers pour connecter des satellites entre eux, ou d'avions solaires capables de se maintenir un mois en vol à 20'000 mètres d'altitude et de servir de relais Internet.

Des informations de presse avaient déjà fait état au début du mois de discussions de Facebook en vue de racheter à cet effet le fabricant de drones solaires Titan Aerospace, avec l'objectif de déployer ces appareils en premier lieu en Afrique.

Le géant d'Internet Google a un projet un peu similaire pour lequel il a déjà effectué des tests, dans lequel ce sont des montgolfières qui sont utilisées à la place des drones.