Astronomie – Les Suisses ont choisi: l’exoplanète et son étoile s’appelleront «Eiger» et «Mönch»

L’exoplanète «HD 130322 b» s’appellera dorénavant «Eiger» et son étoile «Mönch». Les Suisses ont été appelés à voter pour choisir les noms des corps célestes découverts en 1999 par l’équipe du Prix Nobel Michel Mayor.

17 déc. 2019, 14:42
La population suisse a transmis 1500 propositions, dont douze étaient soumises au vote, a indiqué la Société astronomique suisse (SAS). (illustration)

Le verdict est tombé: l’exoplanète «HD 130322 b» s’appellera dorénavant «Eiger» et son étoile «Mönch». La population suisse était invitée à nommer ces corps célestes situés dans la constellation de la Vierge – Jungfrau en allemand.

L’Union internationale astronomique a publié mardi les résultats de «NameExoWorlds», une opération lancée à l’occasion de son centenaire qui visait à trouver de nouveaux noms pour 110 exoplanètes et leurs étoiles respectives. La population suisse a transmis 1500 propositions, dont douze étaient soumises au vote, a indiqué la Société astronomique suisse (SAS).

«HD130322 b» a été identifiée en 1999 dans la constellation de la Vierge par des astronomes genevois de l’équipe de Michel Mayor, Prix Nobel de physique 2019 avec Didier Queloz. Michel Mayor fait d’ailleurs partie du jury qui a choisi les nouveaux noms.

 

 

L’étoile en question, située à une centaine d’années-lumière de la Terre, est bien visible même avec de petits télescopes. L’exoplanète en revanche n’est pas visible, même avec les plus gros. Il s’agit vraisemblablement d’une géante gazeuse orbitant très près de son étoile, donc un lieu peu susceptible d’abriter de la vie telle que nous la connaissons.

Les noms «Eiger» et «Mönch» ont été proposés par la classe L3a de l’école cantonale de Menzingen (ZG). La campagne mondiale «NameExoWorlds» permettait à chaque pays peut donner un nom à une exoplanète. Au total, 360’000 propositions sont venues de 110 pays et 420’000 personnes ont voté. La SAS coordonnait cette action en Suisse.

En 2015 déjà, une telle campagne avait permis de nommer 31 exoplanètes et leurs 14 étoiles. La première exoplanète découverte par Michel Mayor et Didier Queloz a ainsi été baptisée «Dimidium» et son étoile «51 Pegasi» renommée «Helvetios». La proposition émanait du groupe de jeunesse de la Société astronomique de Lucerne.