Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

EMS-Chemie reproche des négligences au Ministère public de la Confédération

ESPIONNAGE INDUSTRIEL

24 mai 2012, 00:01
data_art_6059507.jpg

EMS-Chemie critique vivement l'attitude du Ministère public de la Confédération (MPC) dans le cadre de la procédure concernant une affaire d'espionnage industriel au sein du groupe en mains de la famille Blocher. Contrairement au MPC, le juge pénal a estimé que les actes commis dans un cas étaient prescrits. Conséquence de lenteurs inutiles, de "lourds manquements" dans la direction et l'organisation de l'enquête ainsi que d'une mauvaise estimation, les actes commis par l'un des quatre accusés sont désormais frappés de prescription, a indiqué hier à Zurich Magdalena Martullo (photo), la patronne du groupe sis à Herrliberg (ZH), mais dont le principal site de production est basé à Domat /Ems (GR). "Il faut avoir vécu de tels faits pour y croire" a ajouté la fille de l'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher, lequel a aussi croisé le fer à plusieurs reprises avec le parquet fédéral. "Durant cinq ans et deux mois, la procédure...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias