Réservé aux abonnés

Du pétrole de schiste américain à profusion

Dès 2021, les États-Unis exporteront plus de pétrole qu’ils n’en importeront, prévoit l’Agence internationale de l’énergie.

12 mars 2019, 00:01
DATA_ART_12717206

Une révolution est en cours dans le secteur du pétrole. Les États-Unis deviendront, en 2021, exportateurs nets d’or noir et de produits pétroliers, affirme l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans son rapport annuel prospectif. Ce sera une première depuis la Seconde Guerre mondiale. Dans le détail, les importations diminueront de moitié d’ici trois ans, tandis que la production de produits pétroliers augmentera de 25% et que la consommation stagnera, grâce à la réduction des besoins de diesel et d’essence du parc automobile. Les États-Unis exporteront ainsi plus de pétrole qu’ils n’en i...