Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Divion optique vendue à bon prix

17 juin 2008, 12:00

Le fabricant de machines Schweiter Technologies, propriétaire de la société chaux-de-fonnière Ismeca Semiconductor, a cédé au français Essilor sa division optique Satisloh, pour 550 millions de francs. En vendant cet important secteur, le groupe zurichois change aussi de patron.

Beat Siegrist quitte la tête du groupe après douze années à ce poste, a indiqué Schweiter hier dans un communiqué. Il reste le chef de la division vendue et entre à la direction d'Essilor, de même qu'au conseil d'administration de Schweiter.

En vendant Satisloh, Schweiter se défait d'une division représentant 270 millions de francs de chiffre d'affaires, soit 55% de ses ventes totales. Cette société employant 410 personnes fournit des machines qui fabriquent des verres de lunettes et des lentilles pour l'industrie optique. L'opération doit être finalisée au second semestre et dépend encore du feu vert des autorités et de la concurrence des principaux pays où Satisloh est implanté.

Le groupe français compte maintenir Satisloh sous sa forme actuelle, c'est-à-dire comme firme suisse basée à Baar (ZG), avec sa production en Italie et en Allemagne et sa distribution internationale.

Schweiter veut pour sa part investir l'argent encaissé dans ses affaires opérationnelles existantes, mais peut-être aussi dans de nouvelles activités. Ses autres divisions sont actives dans les semi-conducteurs et les machines textiles (SSM). Le groupe a réalisé l'an dernier un bénéfice net de 49,7 millions de francs (+49%) et un chiffre d'affaires de 487,6 millions (+6%). Essilor réalise pour sa part un chiffre d'affaires annuel de 2,9 milliards d'euros et est numéro un mondial de l'optique ophtalmique.

Cette annonce a fait bondir l'action Schweiter à la bourse suisse en milieu de matinée. La cession d'une division aussi dynamique a surpris les observateurs. Mais un certain nombre d'analystes se réjouissent de cette vente et du prix obtenu. Ils s'attendent maintenant à ce que Schweiter abandonne sa structure actuelle. Selon eux, le prochain pas pourrait être la vente de la division textile SSM. Ils verraient d'un bon ?il l'achat de la division puces d'OC Oerlikon (Esec). / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias