Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Des commandes groupées réduisent les coûts du mazout

Face au prix record du mazout, les propriétaires cherchent des solutions pour limiter les coûts au moment de remplir leurs citernes. Une variante consiste à regrouper les commandes par pools géographiques. «Lorsque les prix du mazout sont élevés, le regroupement par pools, s'il est pratiqué correctement, peut permettre de faire des économies», explique Rolf Hartl, directeur de l'Union pétrolière. «Le pratiquer correctement» signifie que les intéressés doivent commander la même qualité de mazout et être très proches géographiquement, afin de réduire les frais de transport. Les fournisseurs ne peuvent proposer des réductions qu'à ces conditions.

22 oct. 2007, 12:00

Selon Zoltan Brunecker, vice-responsable des ventes chez Migrol, la participation à un pool autorise, sur 100 litres, des économies d'un à deux francs. Actuellement, les 100 litres de mazout coûtent plus de 90 francs pour une livraison de 3000 à 6000 litres. «Mais ce système implique que le client soit très flexible quant à la date de livraison du mazout», souligne Zoltan Brunecker.

Une pratique plus populaire consiste à rassembler les commandes sur place: une personne fait quasiment du porte-à-porte, cahier à la main, pour collecter les données des différents clients locaux et les transmettre au fournisseur. Mais le temps des collectes locales touche à sa fin, considère Zoltan Brunecker. Ce dernier conseille plutôt d'attendre que les prix redescendent.

Ernst Willi, fondateur et directeur de la plateforme internet www.oelpooler.ch, n'est pas du même avis. Il observe des inscriptions en nette hausse en période de mazout onéreux.

En sept ans, quelque 40 000 internautes ont manifesté leur intérêt. Chaque mois, un millier de personnes, issues de toutes les régions sauf du Jura, s'inscrivent sur le site, et le quart d'entre elles passe commande.

Pour 100 litres, l'économie peut atteindre entre 1fr.50 et trois francs. Toutefois, Ernst Willi constate que sa plateforme ne rencontre qu'un succès mitigé dans les zones rurales. La relation de confiance avec le fournisseur y prime sur les éventuelles économies réalisées. / CSC-ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias