Croissance à la hausse

Les experts du Business Economists Consensus relèvent leurs prévisions de croissance pour 2007. La Bourse confirme le mouvement Al'image d'autres institutions, le Business Economists Consensus (BEC) relève à son tour légèrement ses prévisions de croissance pour 2007. Il table désormais sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 2,1%, contre une projection de 2% septembre.
01 août 2015, 23:40

En juin, le BEC anticipait une progression du PIB pour 2007 de 1,9% et de 1,7% en mars, a commenté hier l'association créée en 1990 par la Société suisse d'économie et de statistique. Pour l'année en cours, la croissance de l'économie suisse est en revanche revue en lègère baisse à 2,8%, contre 2,9% il y a trois mois. Il y a un an, ce taux était estimé à 1,8% pour 2006.

Exportations en verve

Le regain d'optimisme des 14 économistes ayant participé à la prévision - dont ceux du Credit Suisse, de la Banque Julius Bär, ou de Swiss Re, notamment - reflète essentiellement les attentes plus élevées en matière de commerce extérieur en 2007. Les projections pour les exportations, qui devraient croître de 4,4% contre 4,1% attendus auparavant, ont ainsi été revues en nette hausse. Pour l'année en cours, l'expansion des envois vers l'étranger est également révisée vers le haut, à 8,4%, contre 7,9% en septembre.

Les investissements dans les biens d'équipements et la construction devraient quant à eux progresser cette année de 4,4%, contre 4,3% prévus il y a trois mois. Ils sont en revanche attendus en net repli l'an prochain, avec une progression de 2,9%, contre encore 3,5% escomptés en septembre. Ils se retrouvent ainsi au niveau de la prévision présentée en juin.

L'évolution favorable de la conjoncture devrait aussi produire ses effets sur le front de l'emploi, puisque le consensus table sur un taux de chômage de 2,9% en 2007, contre 3,1% en septembre. L'embellie est aussi de mise pour l'année en cours, cette valeur étant désormais attendue à 3,2%, contre 3,3% lors de la dernière enquête.

Anticipant un nouveau resserrement de la politique monétaire de la Banque nationale suisse la semaine prochaine, après celui intervenu en septembre, le BEC a aussi revu à la hausse ses prévisions en matière de loyer de l'argent.

La Bourse en forme

Par rapport à la situation de vendredi, où le dollar s'échangeait à 1,19 franc, le BEC attend un billet vert à ce même montant dans un an et à 1,20 franc dans trois mois. Quant à l'euro, qui s'est apprécié ces derniers temps, les spécialistes du BEC le voient à 1,58 franc dans trois mois et à peine plus faible à 1,56 dans un an.

Les attentes pour la Bourse suisse font état d'une appréciation de l'indice Swiss Performance Index (SPI) au regard de la dernière enquête. Il devrait terminer l'année à 6477 et afficher 6489 points dans douze mois. / ats