Credit Suisse augmente son capital de 930 millions de francs

Credit Suisse a augmenté ses fonds propres de près de 930 millions de francs pour 2012.

16 août 2012, 12:35
credit_suisse_
Credit Suisse a renforcé son capital davantage que prévu suite à l'aboutissement de deux mesures supplémentaires. La grande banque a annoncé jeudi avoir augmenté ses fonds propres "durs" selon Bâle III de près de 930 millions de francs pour 2012.

Cette augmentation dépasse l'objectif de 800 millions de francs fixé pour les deux mesures complémentaires annoncées en juillet dernier, précise le communiqué. Le numéro deux bancaire vise accroître son capital de base de 15,3 milliards au total d'ici la fin de l'année.

Les mesures en question consistent d'une part dans une offre faite aux collaborateurs de recevoir les paiements futurs liés à la performance (Adjustable Performance Plan Awards, APPA) sous forme d'actions au lieu de cash. D'autre part, la banque a offert de racheter divers instruments de capital et obligations.

Succès de l'offre publique

L'offre d'échange aux collaborateurs a ainsi permis de générer quelque 550 millions de francs de fonds propres "durs" selon Bâle III pour l'exercice en cours, un résultat en-deçà des 750 millions attendus. Le taux de conversion a atteint environ 50%.

En revanche, les rachats d'instruments de capital et d'obligations dans le cadre de l'offre publique ainsi que des rachats supplémentaires ont généré quant à eux un volume global de 4,8 milliards de francs.

Par ces opérations, les fonds propres selon Bâle III ont pu être renforcés avec effet immédiat de 380 millions de francs, soit bien plus que prévu, a indiqué à l'ats un porte-parole de Credit Suisse.

Encore 5,6 milliards à générer

Montré du doigt en juin par la Banque nationale suisse (BNS) au sujet de ses fonds propres jugés insuffisants, l'établissement bancaire avait d'abord affirmé se trouver en position satisfaisante.

Le 18 juillet pourtant, la banque cherchait à rassurer les investisseurs en annonçant des mesures immédiates destinées à renforcer son capital de 8,7 milliards de francs. Les mesures supplémentaires présentées à cette occasion devront y ajouter 6,6 milliards.

Conformément au plan, il reste donc encore à générer 5,6 milliards d'ici fin 2012. Les mesures à venir comprennent des désinvestissements stratégiques, la cession de biens immobiliers, des modifications du capital-actions ainsi qu'un abaissement des déductions réglementaires.

Le ratio de fonds propres "durs" défini par la législation suisse sur les banques "too big to fail" atteindra ainsi 9,4%, soit proche des 10% exigés d'ici à fin 2018 dans le cadre de Bâle III. La banque avait en outre relevé de 2 à 3 milliards l'objectif de son plan d'économies pour fin 2013.