Réservé aux abonnés

Combat naval franco-suisse

Berne et Paris s’affrontent pour appuyer les géants maritimes que sont le Suisse MSC et le Français Bolloré, qui cherchent tous les deux à exploiter le grand port du Cameroun, à Douala.

30 nov. 2019, 00:01
DATA_ART_13229187

Dans l’estuaire du fleuve Youri, en Afrique équatoriale s’alignent 660 mètres de quai auxquels sont amarrés une quarantaine de navires. De vastes grues soulèvent des myriades de conteneurs destinés à être embarqués, qui à être entreposés sur les près de 26 hectares du parc. Nous sommes à Douala, le port qui assure 95% du trafic du Cameroun et l’essentiel de ceux des pays voisins du Tchad et de Centrafrique. Et ce port, qui assure un trafic de conteneurs trois fois supérieur à celui de Bâle, selon la Banque mondiale, est un champ de bataille où s’affrontent Suisses et Français.

Côté helvétique, ...