Cinq suisses au «Top»

Cinq groupes suisses figurent parmi le «Top 100» mondial des sociétés selon la capitalisation boursière. Novartis numéro un helvétique Le groupe pétrolier ExxonMobil est devenu cette année le numéro un mondial des sociétés en termes de capitalisation boursière. Cinq groupes suisses - Novartis, Roche, Nestlé, UBS et Credit Suisse - s'affichent au «Top 100» de ce classement au poids financier.
02 août 2015, 00:32

Publié hier par le magazine économique alémanique «Stocks», ce palmarès se base sur le nombre d'actions des sociétés multiplié par leur cours boursier (en dollars) au 20 décembre. ExxonMobil (capitalisation boursière de 449,05 milliards de dollars) a ainsi ravi le 1er rang mondial au groupe industriel General Electric (391,8 milliards).

Nouveaux venus orientaux

Dans les dix premiers du classement, dominé par des groupes américains, apparaissent pour la première fois des sociétés de l'Est, en l'occurrence le géant énergétique russe Gazprom (5e, 269,4 milliards), le groupe pétrolier chinois Petrochina (7e, 236,7 milliards) et le constructeur automobile nippon Toyota (9e, 227,5 milliards). Figurent aussi dans ce tableau des dix premiers: le groupe informatique Microsoft (USA /3e, 294,8 milliards), la banque Citigroup (USA /4e, 271,4 milliards), Bank of America (USA /6e, 240,6 milliards), les groupes pétroliers Royal Dutch Shell et BP (respectivement GB-NL /8e, 230,3 milliards, et GB /10e, 220,5 milliards). Il faut remonter au 24e rang mondial pour trouver la première société suisse, le groupe pharma Novartis (160,4 milliards). Son concurrent Roche pointe au 26e rang (159 milliards), et le groupe alimentaire Nestlé au 30e rang (143,7 milliards).

Les deux grandes banques UBS (126,9 milliards) et Credit Suisse (83,4 milliards) occupent respectivement les 38e et 72e rangs du «Top 100» de ce classement.

Au nombre des 500 plus grosses capitalisations boursières mondiales recensées par «Stocks» figurent encore l'assureur Zurich (211e, 38,8 milliards), le groupe technologique ABB (216e, 38 milliards), le réassureur Swiss Re (254e, 32,6 milliards), le cimentier Holcim (385e, 23,3 milliards), l'opérateur Swisscom toujours majoritairement en mains de la Confédération (426e, 21,3 milliards) et le groupe agochimique Syngenta (464e, 19,7 milliards).

Et les autres

S'y ajoutent deux sociétés certes domiciliées en Suisse, mais pas cotées à la Bourse suisse SWX, le groupe d'exploitation et négoce de matières premières Xstrata (161e, 46,6 milliards, coté à Londres), et le fabricant américain de produits ophtalmologiques Alcon, filiale de Nestlé (243e, 34,1 milliards, coté à New York).

Tous deux ont leur siège social dans le canton de Zoug. En tenant compte de ceux-ci, ce sont ainsi treize sociétés suisses qui figurent dans ce classement des 500 poids lourds boursiers mondiaux, où Swisscom a fait cette année son entrée. / ats