Ardoise de 945 milliards

09 avr. 2008, 12:00

Le Fonds monétaire international (FMI) a chiffré hier à 945 milliards de dollars le coût de la crise actuelle pour le système financier mondial, dont 565 milliards générés par l'exposition des banques au secteur subprime.

«La crise a dépassé les confins du marché américain du subprime pour toucher concrètement les principaux marchés immobiliers d'entreprise et d'habitation, le crédit à la consommation et le crédit aux entreprises», a expliqué le FMI dans son rapport semestriel sur la stabilité financière dans le monde.

C'est la première fois que l'institution financière internationale livre officiellement une estimation chiffrée des pertes globales des banques et autres établissements financiers dans cette crise née aux Etats-Unis.

Le montant de 945 milliards de dollars inclut «d'autres catégories de prêts et de titres initiés ou émis aux Etats-Unis et se rapportant à l'immobilier commercial et au crédit à la consommation et aux entreprises», a précisé le FMI dans ce rapport inhabituellement précis et sévère. / ats