Aquatis: le plus grand aquarium d’eau douce du monde dans le rouge en 2019

240’000 visiteurs prévus, alors que les propriétaires en attendaient 450’000. Après 2 ans d’existence, Aquatis peine encore à trouver son public. Le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe bouclera l’année 2019 avec une perte. La rentabilité est attendue dans 3 ans.
23 sept. 2019, 16:25
Aquatis est aujourd'hui la troisième attraction la plus visitée en Suisse romande, après le Château de Chillon et l'usine Cailler, à Broc.

Le musée et aquarium Aquatis à Lausanne prévoit des pertes comptables en 2019. Deux ans après l’ouverture, le nombre de visiteurs devrait se monter à 240’000, alors que 450’000 étaient espérés dans un premier temps. Une situation normale pour le patron Bernard Russi.

Le groupe Boas a prévu une perte comptable de quelques centaines de milliers de francs pour Aquatis en 2019. En revanche, son cash-flow est positif, a indiqué son service de presse lundi, revenant sur une information de la RTS.

 

 

«On a un objectif à 5 ans. A cinq ans, cette entreprise sera profitable. Aujourd’hui, elle ne l’est pas encore. C’est tout à fait normal. Nous ne sommes qu’en deuxième année d’exploitation», déclarait Bernard Russi, président du groupe hôtelier Boas et patron du groupe Aquatis dimanche au 19:30.

Economies sur les charges

Des économies ont été réalisées en optimisant notamment les charges, le personnel, le nettoyage. Le groupe Boas a déjà investi plus de 30 millions de francs dans le projet qui en a coûté 64 millions, sans subventions. «L’avantage, c’est de ne pas devoir d’argent à quelqu’un, mais l’inconvénient, c’est la trésorerie», selon le patron du groupe.

En 2017, le groupe annonçait espérer une fréquentation de 450’000 visiteurs. En 2018, ce chiffre a une première fois été revu à la baisse (380’000). A l’heure actuelle, l’objectif est de 330’000 entrées.