Réservé aux abonnés

A Saignelégier, on rêve d’une horlogerie à zéro déchet

Un industriel de Saignelégier a mis sur pied une filière d’acier inox recyclé. A ses côtés, 40 entreprises de la région sont impliquées dans une métallurgie plus propre. Avec le rêve de faire encore mieux: fondre l’acier sans énergie fossile ni électricité.
15 févr. 2021, 05:30
Raphaël Broye, directeur de Panatere, et Liselotte Thuring, cheffe de projet, sont convaincus qu'une horlogerie moins gourmande en ressources naturelles est possible.

La Chine, l’Inde et le Japon sont les trois plus gros producteurs d’acier au monde. Mais c’est bien dans l’Arc jurassien que Panatere, PME horlogère de Saignelégier, a choisi de s’approvisionner.

L’entreprise fabrique des composants pour l’horlogerie et les technologies médicales, et produit aussi des montres pour le compte de marques tierces. Pour satisfaire ses besoins en matière première, Panatere a créé la première filière locale d’acier inoxydable recycl&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois