4 entreprises suisses figurent dans les 100 plus grands business familiaux

Dans le top 100 des plus grandes entreprises familiales figurent quatre entreprises suisses. Il s'agit de Roche, Kühne + Nagel, Tetra Laval et Richemont.

21 avr. 2015, 16:05
Cette réorganisation doit permettre de mieux réagir aux besoins de la science et des marchés, explique Roche dans un communiqué.

Le business familial est une affaire qui roule. Les 500 plus grandes entreprises familialles représentent 21 millions de personnes employés et un chiffre d'affaires de 6223 milliards de francs. Parmi les 100 plus importantes, en termes de revenus, il y a quatre firmes au total. 

En Suisse, 88% de toutes les entreprises sont des sociétés familiales. Cette part varie en moyenne entre 70 et 80% dans toute l'Europe, note une étude de l'Université de St-Gall réalisée en collaboration avec Ernst & Young et publiée mardi. Aux Etats-Unis, elle se monte à environ 90%. 

Selon l'indice Global Family Business Index, les plus grandes entreprises familiales se trouvent en Amérique du Nord. La 1ère est le géant du commerce de détail américain Walmart, la 2e est le fabricant automobile allemand Volskwagen et la 3e est le conglomérat américain dirigé par Warren Buffet, soit Berkshire Hathaway.

Roche est dans le Top 20

La plus importante firme familiale suisse du classement est le groupe pharmaceutique bâlois Roche à la 20e place. Ensuite, on trouve le géant schwyzois du transport et de la logistique Kühne + Nagel (73e), le groupe d'emballage basé à Pully (VD) Tetra Laval (76e) et le groupe horloger genevois Compagnie Financière Richemont à la 98e place.

Dans les 500 plus grandes entreprises familiales, la question de la succession a beaucoup de valeur et est pensée à long terme. En moyenne, la 4e génération est aux commandes de ces sociétés-là. La plus ancienne de l'indice est la japonaise Takenaka Company, active dans le secteur immobilier, et qui existe depuis 1610.

Environ la moitié des sociétés du Global Family Business Index est cotée en bourse. Une entreprise est définie comme familiale si la famille propriétaire détient au moins 50% des droits de vote pour les firmes non cotées et 32% pour les autres.