Votations fédérales du 9 février 2020
 09.11.2019, 16:33

Les Vert’libéraux veulent des réformes ambitieuses et progressistes et donnent leurs mots d’ordre pour le 9 février

chargement
Les Vert'libéraux entendent exiger des "réformes rapides, ambitieuses et progressistes", a annoncé samedi leur président Jürg Grossen.

climat et votations Réunis à Spiez (BE), les délégués vert’libéraux ont affiché samedi leur volonté d’oeuvrer pour des réformes notamment en matière de politique climatique. Ils ont également délivré les mots d’ordre pour les votations du 9 février prochain.

Fort de leur succès aux élections fédérales, les Vert’libéraux entendent exiger des «réformes rapides, ambitieuses et progressistes», a annoncé samedi leur président Jürg Grossen. A commencer dans le domaine environnemental.

«Une politique climatique beaucoup plus ambitieuse est prioritaire», a affirmé le Bernois lors de l’assemblée des délégués des Vert’libéraux à Spiez (BE). «Il en est de même pour la ratification rapide de l’accord-cadre, l’introduction de l’imposition individuelle pour les couples mariés et le mariage pour tous».

Mots d’ordre pour le 9 février

Après la présentation des nouveaux et anciens conseillers nationaux, les délégués ont adopté leurs mots de vote pour les votations du 9 février prochain. Par 131 voix et trois abstentions, ils se sont prononcés en faveur de l’extension de la norme antiraciste à l’homophobie.

La nouvelle norme pénale contribuera à empêcher et prévenir les dérives violentes contre les personnes LGBTI, a souligné le conseiller national Beat Flach. «En même temps, le texte proposé garantit la liberté d’expression.» Les Vert’libéraux entendent également s’engager pour que les personnes trans et intersexes soient protégées contre les discriminations.

Texte trop strict

L’initiative pour des logements abordables a en revanche été rejetée par 105 voix contre 17 et onze abstentions. S’il s’attaque à une problématique centrale pour beaucoup de Suisses, le texte est trop strict et ne permet pas une adaptation régionale et pertinente, se justifient les Vert’libéraux.

Ils estiment en outre que la population dispose déjà d’un nombre suffisant de loyers abordables et que le Parlement a renforcé la construction de logements à utilité publique par le biais du fonds de roulement.

«Les Vert’libéraux reconnaissent les défis du marché du logement en milieu urbain, mais une réglementation forfaitaire n’est pas à même de remplir le but visé. Aujourd’hui déjà, les villes ont la possibilité d’adopter des instruments pertinents afin de résoudre la problématique», a expliqué la vice-présidente Kathrin Bertschy.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

norme antiracisteLe PDC dit oui à la pénalisation de l’homophobieLe PDC dit oui à la pénalisation de l’homophobie

PolitiqueLes Verts neuchâtelois ne cachent pas leurs ambitions pour les élections communalesLes Verts neuchâtelois ne cachent pas leurs ambitions pour les élections communales

Feu vertFédérales 2019: la presse suisse emportée par la vague verte historiqueFédérales 2019: la presse suisse emportée par la vague verte historique

Top