Votations fédérales du 27 septembre 2020
 10.08.2020, 14:01

Votations fédérales: le Conseil fédéral recommande d’accepter le congé paternité

chargement
Le Conseil fédéral recommande d'accepter le congé paternité de deux semaines (archives).

VOTATIONS Le Conseil fédéral s’engage pour un congé paternité de deux semaines en votation le 27 septembre. Pour le conseiller fédéral Alain Berset et le directeur des assurances sociales Stéphane Rossini, un tel congé permet au père de s’impliquer davantage dans la famille.

Une naissance est un événement important qui change durablement la vie d’un couple. Le congé actuel de un ou deux jours ne correspond plus à la réalité actuelle. Un congé plus long permettra au néopapa de s’engager dans le nouveau quotidien et de décharger la mère. Toute la famille en profite, estime le Conseil fédéral.

Le texte, adopté en septembre par le Parlement, est un contre-projet indirect à l’initiative «Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille» qui demande l’introduction d’un congé de quatre semaines. Celle-ci a été retirée sous condition. Si le contre-projet est adopté par le peuple, il entrera en vigueur. S’il est rejeté, le peuple devra se prononcer sur un congé de quatre semaines.

Six mois

Le texte soumis au vote le 27 septembre prévoit d’accorder aux pères un congé de deux semaines financé par les allocations pour perte de gains. Il devrait être pris dans les six mois suivant la naissance, pas forcément en bloc. Le montant maximal s’élève à 2744 francs.

Les employeurs ont l’interdiction d’écourter les vacances des pères, rappelle le gouvernement. Selon lui, la charge financière est supportable.

A lire aussi : Votations fédérales: début de campagne pour le congé paternité

Elle serait de 230 millions de francs par an et nécessiterait un relèvement de 0,05 point des cotisations sociales concernées. Cela représente une augmentation de 50 centimes pour 1000 francs de salaire, dont la moitié est supportée par l’employeur.

Tous les grands partis soutiennent un congé de dix jours, à l’exception de l’UDC. Selon eux, il s’agit d’un pas dans la bonne direction. Pour les opposants au texte, le congé est trop cher et abusif. Chacun gagnera moins pour offrir des vacances à quelques rares pères, argumentent-ils.

 

 

Au 1er janvier 2021

Le texte, adopté en septembre par le Parlement, est un contre-projet indirect à l’initiative «Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille» qui demande l’introduction d’un congé de quatre semaines. Celle-ci a été retirée sous condition. Si le contre-projet est adopté par le peuple, il entrera en vigueur.

«Nous allons tout faire pour que ce congé entre en vigueur au 1er janvier 2021», a précisé le ministre. Et d’ajouter que sans référendum, le congé serait déjà en place. Si le peuple rejette le congé de deux semaines, il devra se prononcer sur un congé de quatre semaines.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Aux urnesVotations fédérales du 27 septembre: tout savoir sur l’objet concernant l'achat de nouveaux avions de combatVotations fédérales du 27 septembre: tout savoir sur l’objet concernant l'achat de nouveaux avions de combat

garde des enfantsVotations fédérales: début de campagne pour le congé paternitéVotations fédérales: début de campagne pour le congé paternité

PolitiqueVotations fédérales: les Vert’libéraux pour les avions de combat et le congé paternitéVotations fédérales: les Vert’libéraux pour les avions de combat et le congé paternité

Aux urnesVotations du 29 novembre: les multinationales responsables et le matériel de guerre au menuVotations du 29 novembre: les multinationales responsables et le matériel de guerre au menu

Top