Votations fédérales du 26 septembre 2021

Mariage pour tous: l’essentiel de la votation en 5 questions

chargement

Aux urnes Le 26 septembre prochain, les Suisses se prononceront sur deux objets, notamment sur le projet «mariage pour tous.» En cinq points, on vous résume ce que vous devez savoir sur la votation.

  06.09.2021, 12:30
Les couples homosexuels doivent avoir les mêmes droits et obligations que les couples hétérosexuels, selon les personnes en faveur du projet. (illustration)

Quel est l’objet?

 

Pour que tous les couples aient les mêmes droits, le Conseil fédéral et le Parlement ont décidé d’ouvrir le mariage civil aux couples homosexuels. S’il est vrai que, ces dernières années, l’écart entre le partenariat enregistré et le mariage s’est réduit sur le plan juridique, des différences importantes subsistent : la naturalisation facilitée, l’adoption conjointe et la procréation médicalement assistée restent interdites aux couples de même sexe. 

Aujourd’hui, ces derniers peuvent se marier dans de nombreux pays européens, mais pas en Suisse, explique la Confédération sur son site.

Or, un référendum a été lancé contre ce projet adopté par le Parlement en décembre 2020. La question posée aux Suisses est donc celle-ci: acceptez-vous la modification du 18 décembre 2020 du code civile suisse (mariage pour tous)?

A lire aussi: Mariage pour tous: Karin Keller-Sutter veut mettre fin à une inégalité

 

Quel est l’enjeu?

L’objectif de ce projet est d’offrir à tous les couples les mêmes droits, qu’ils soient ou non de même sexe. Comme mentionné précédemment, ces droits sont notamment la naturalisation facilitée et l’adoption conjointe. Mais l’enjeu principal du «mariage pour tous», qui suscite d’ailleurs un vif débat, est la procréation médicalement assistée. 

En Suisse, les techniques de procréation médicalement assistée sont actuellement interdites aux couples homosexuels et l’accès au don de sperme est réservé aux couples mariés. Le projet «mariage pour tous» permettrait alors aux lesbiennes d’accéder aux banques de sperme suisses. Les dons de sperme anonymes et d’ovules, ainsi que la gestion pour autrui, resteront en revanche interdits, et ce pour les couples homosexuels comme hétérosexuels, rappelle l’Agence télégraphique suisse.

A lire aussi: Référendum abouti: les Suisses devront voter sur le «mariage pour tous»

 

Qui est pour?

Le Conseil fédéral et le Parlement soutiennent ce projet. «Tous les couples devraient pouvoir se marier et ainsi avoir les mêmes droits et obligations. Le modèle prend en compte un besoin de nombreuses personnes», peut-on lire sur le site de la Confédération. Cette révision est en outre soutenue par presque tous les grands partis, à l’exception de l’UDC. Enfin, un comité interpartis plaide le oui. Il est composé de politiciens de tous bords, y compris de l’UDC. 

A lire aussi: Mariage pour tous: tous les couples doivent avoir les mêmes droits, plaide un comité

 

Qui est contre?

Le référendum a été lancé par un comité interpartis, composé principalement de représentants de l’UDF et de l’UDC. Les opposants sont gênés par le fait que le «mariage pour tous» serait introduit sans modification de la Constitution. Avec la possibilité pour les couples de lesbiennes d’avoir accès au don de sperme, l’intérêt supérieur de l’enfant est ignoré, selon eux. Ils ont d’ailleurs axé leur campagne autour du bien-être des enfants, expliquant que deux mamans ne peuvent pas remplacer un papa. 

A lire aussi: Mariage pour tous: les opposants axent leur campagne autour du bien-être des enfants

 

Que disent les sondages?

Le 13 août, un sondage Tamedia annonçait un soutien confortable en faveur du «mariage pour tous». 64% des sondés disaient oui à cette adaptation de la législation, 35% s’y opposaient. Des tendances confirmées par le sondage de la SSR publié le 20 août dernier. Près de 70% des Suisses étaient alors favorables au «mariage pour tous». 

Un deuxième sondage de Tamedia, diffusé le 1er septembre, a confirmé ce oui: deux Suisses sur trois soutenaient le projet. 

Enfin, le 15 septembre, un troisième sondage Tamedia et un sondage de la SSR ont révélé une majorité toujours claire en faveur du oui, bien qu'en baisse (63%). Les femmes soutiennent la proposition plus fortement que les hommes et les groupes d'âge plus jeunes plus fortement que les plus âgés, avance le 3e sondage 20 Minutes/Tamedia. 

A lire aussi: Votations fédérales: oui au mariage pour tous, non à l’initiative 99% selon deux sondages

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

votations fédéralesMariage pour tous: les opposants axent leur campagne autour du bien-être des enfantsMariage pour tous: les opposants axent leur campagne autour du bien-être des enfants

sondageVotations fédérales: grand oui au «mariage pour tous», mini-oui à l’«initiative 99%»Votations fédérales: grand oui au «mariage pour tous», mini-oui à l’«initiative 99%»

votations fédéralesMariage pour tous: tous les couples doivent avoir les mêmes droits, plaide un comitéMariage pour tous: tous les couples doivent avoir les mêmes droits, plaide un comité

Top