Votations fédérales du 25 novembre 2018
 27.10.2018, 16:46

Verts et PVL: non à l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers

chargement
Les Verts à Bellinzone et Vert'libéraux à Sursee (photo) ont donné leurs mots d'ordre pour les votations du 25 novembre.

Assemblées des délégués Réunis en assemblées des délégués, les Verts à Bellinzone et les Vert'libéraux à Sursee ont dit non à l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers. Les deux partis rejettent également la surveillance des assurés.

Les Verts ont adopté leurs mots d'ordre pour les trois objets soumis en votation le 25 novembre samedi à Bellinzone. Ils préconisent le "non" à l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers comme les Vert'libéraux à Sursee (LU).

Pour les Verts, l'initiative contre les juges étrangers et la surveillance des assurés ont un dénominateur commun: ces textes attaquent les valeurs fondamentales de la Suisse. Ils ont donc unanimement opté pour le "non" aux deux propositions, peut-on lire dans un communiqué.

Réuni en assemblée à Sursee (LU), les délégués vert'libéraux ont aussi rejeté à l'unanimité l'initiative "pour l'autodétermination" de l'UDC. L'initiative populaire "Le droit suisse au lieu des juges étrangers" apporterait uniquement de l’insécurité juridique à la Suisse, souligne le parti.

 

 

Les Verts ont également dit non à la surveillance des assurés. "Les partis de droite prennent des gants pour traiter le problème des évadés fiscaux, mais la massue quand il s'agit des bénéficiaires de l'assurance-invalidité ou les chômeurs", a relevé la présidente des Verts, Regula Rytz.

 

 

Succès des Verts

Avant de revenir sur leurs succès électoraux, les délégués écologistes ont dit un grand "oui" au texte sur les vaches à cornes. En Bavière, en Belgique et au Luxembourg, les Verts ont progressé dans les parlements cet automne, ont-il ensuite rappelé.

Les sondages leur sont aussi favorables en Suisse. Si les élections avaient lieu dimanche en Suisse, les Verts et les Verts'libéraux figureraient parmi les gagnants.

 

 

Autres votations

Verts et Vert'libéraux se sont encore prononcés sur des scrutins ultérieurs. Les délégués vert'libéraux se sont par exemple nettement prononcé en faveur du projet d'initiative contre les exportations d'armes dans les pays en guerre civile ("initiative de rectification").

"Les exportations d’armes dans les pays en guerre civile ne sont pas compatibles avec notre tradition humanitaire et de neutralité", a déclaré le conseiller national Beat Flach (AG) lors de l'assemblée.

A Bellinzone, les Verts ont rappelé leur engagement dans le référendum contre la réforme de l'imposition des entreprises, couplée à un volet consacré à l'AVS (RFFA). Sur le plan fiscal, la réforme RFFA est la soeur jumelle de la réforme de l’impôt sur les sociétés, la RIE III, balayée par le peuple en février 2017, souligne le parti écologiste.

Les Verts ont également débattu de l'initiative des Jeunes Verts pour stopper le mitage du territoire, soumis au peuple le 10 février prochain. Le Tessin est particulièrement concerné, selon le Vert tessinois Marco Noi, car "avec l'ouverture du tunnel de base du Ceneri, la pression pour une bétonisation de ce canton se fera à nouveau sentir".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ScrutinVotations fédérales du 25 novembre: le Conseil fédéral lance sa campagne contre l'initiative pour les vaches à cornesVotations fédérales du 25 novembre: le Conseil fédéral lance sa campagne contre l'initiative pour les vaches à cornes

Droit internationalDroit international: l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers est dangereuse selon ses opposantsDroit international: l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers est dangereuse selon ses opposants

ouiVotations fédérales du 25 novembre: un comité de droite défend la surveillance des assurés au nom du "fair-play"Votations fédérales du 25 novembre: un comité de droite défend la surveillance des assurés au nom du "fair-play"

Top