Votations fédérales du 19 mai 2019
 28.03.2019, 16:10

Loi sur les armes: les Neuchâtelois passionnés de tir se mobilisent contre la directive européenne

chargement
Claude Frey, membre d'honneur de la société neuchâteloise de tir sportif et Felicia Ernst, jeune tireuse, en campagne contre l'adaptation de la législation sur les armes aux directives européennes.

Votations Le durcissement de la législation sur les armes est soumis au peuple le 19 mai. Emmenés par l’ancien conseiller aux Etats Claude Frey, les tireurs sportifs neuchâtelois refusent ce qu’ils considèrent comme la conséquence d’un «chantage de l’Union européenne».

La spécialiste de tir sportif à 10 mètres Felicia Ernst est l’une des opposantes neuchâteloises à la révision de la loi sur les armes. Pour elle, l’adaptation de la législation aux directives européennes sera trop contraignante pour le tir sportif. La nouvelle loi, qui sera soumise au peuple le 19 mai prochain, risque de tuer ce «sport national».

«La nouvelle loi fait de notre matériel des armes prohibées. Même si nous avons encore le droit de les utiliser, dans ces conditions, les parents ne vont plus accepter que leurs enfants viennent s’entraîner dans nos sociétés, alors que nous avons déjà du mal à recruter des jeunes».

Du «chantage»

Pour Claude Frey, les nouvelles contraintes ne tiennent pas compte des spécificités suisses, et en particulier «du rapport responsable que les Suisses entretiennent avec les armes». Pour l’ancien Conseiller national, membre d’honneur de la Société neuchâteloise de tir sportif, l’adaptation à la directive européenne correspondante relève du «chantage». 

«L’Europe menace d’exclure la Suisse de Schengen, mais elle n’en fera rien. Elle bénéficie des informations que cet accord lui permet d’obtenir de la Suisse», croit savoir l’ancien politicien.

Et pour ce qui est de l’impact sur le tourisme que représenterait une sortie de Schengen? «Il suffirait au Conseil fédéral de prendre une mesure unilatérale d’accepter les visas Schengen pour que les touristes, chinois notamment, puissent continuer à venir en Suisse sans encombres».

Claude Frey doute du sérieux de la menace européenne sur les accords de Schengen. Photo: Lucas Vuitel.

Claude Frey relève aussi que les mesures prévues, empêchant quelqu’un qui ne tire plus de garder son arme, «bafouent le droit à la propriété. Une personne qui voudrait conserver son arme en vue de la léguer ne pourrait plus le faire, et serait obligée de la remettre à l’Etat sans contrepartie».

Note: cet article a été modifié pour indiquer correctement une ancienne fonction de Claude Frey. 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Votation fédéraleUne jeune tireuse du Val-de-Ruz, image de la campagne cantonale contre la nouvelle loi sur les armesUne jeune tireuse du Val-de-Ruz, image de la campagne cantonale contre la nouvelle loi sur les armes

fiscalité et AVSVotations fédérales du 19 mai: les partis bourgeois lancent leur campagne pour le projet fiscalVotations fédérales du 19 mai: les partis bourgeois lancent leur campagne pour le projet fiscal

Votations fédéralesVotations du 19 mai: les entreprises entrent dans le débat pour défendre la réforme AVS-fiscalitéVotations du 19 mai: les entreprises entrent dans le débat pour défendre la réforme AVS-fiscalité

Suisse – UEVotations du 19 mai – loi révisée sur les armes: qu’est-ce qui change?Votations du 19 mai – loi révisée sur les armes: qu’est-ce qui change?

Top