Réservé aux abonnés

Pesticides: "C’était vraiment David contre Goliath!", réagissent les initiants neuchâtelois

Refusée avec 60,6% de non, l’initiative pour une Suisse sans pesticides de synthèse a eu le mérite de susciter un large débat dans la population, estiment les auteurs neuchâtelois du texte. Reportage à Berne.
13 juin 2021, 19:50 / Màj. le 14 juin 2021 à 09:15
Le vigneron-encaveur Jean-Denis Perrochet, entouré la conseillère aux Etats Céline Vara (à gauche) et de la conseillère nationale vaudoise Valentine Python.

«Nous étions le club des sept nains et nous avons été battus par les sept conseillers fédéraux soutenus par les poids lourds de l’agrochimie. C’était vraiment David contre Goliath!» Ce dimanche 13 juin, Jean-Denis Perrochet affiche un sourire un peu triste dans la grande salle du centre culturel Progr, à Berne.

Autour de lui, les six autres membres du petit comité neuchâtelois qui a lancé l’idée d’une initiative contre les pesticides de synthèse. Ils sont certes d&eacu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois