Votations fédérales du 10 février 2019
 28.01.2019, 18:40

Des voix neuchâteloises s’élèvent contre l’initiative sur le mitage

chargement
Les opposants à l’initiative estiment que la Loi sur l’aménagement du territoire est suffisante (ici une vue de Savagnier).

POLITIQUE L’initiative fédérale des Jeunes Verts contre le mitage, jugée «sournoise», éveille des inquiétudes dans les milieux agricoles, économiques et politiques du canton de Neuchâtel. Verdict le 10 février.

La loi sur l’aménagement du territoire (LAT) déploie ses premiers effets et freine le mitage du territoire.

Ce constat convainc la Chambre immobilière neuchâteloise (CIN), la Chambre neuchâteloise d’agriculture et viticulture (Cnav), l’Union neuchâteloise des arts et métiers (Unam), la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie (CNCI), le Parti libéral-radical (PLRN) ainsi que l’Union démocratique du centre (UDCN) à dire non à l’initiative contre le mitage du territoire, qui sera soumise au vote le 10 février prochain.

«Laissons la LAT agir!»

«Cette initiative ne tient pas compte de l’évolution démographique, du développement économique ni de la réalité des contextes cantonaux et régionaux», écrivent-ils d’une même plume dans un communiqué. Leur credo: à partir du moment où le peuple suisse l’a acceptée à 62,9% en 2013 (et même 67,7% dans le canton de Neuchâtel), «laissons la LAT agir!»

Directeur de la CIN, Yann Sunier estime ainsi que le plan directeur cantonal adopté par l’Etat est suffisant. «Ces nouvelles normes strictes réduisent la taille des zones à bâtir surdimensionnées et planifient la création de nouvelles zones à bâtir en fonction de l’évolution démographique», rappelle-t-il. «Indiscutablement, la gestion des sols peut être qualifiée de raisonnée.»

Un texte «extrême»

Evoquant une initiative «sournoise», les opposants répercutent les inquiétudes des milieux agricoles, économiques et politiques. «L’initiative des Jeunes Verts est extrême. En cas de oui, le développement de la Suisse sera figé», résume Nicolas Ruedin, président du PLRN. «Finalement, elle renchérira les loyers et le coût du terrain, impactant ainsi les classes moyennes.»

Président de l’UDCN, Walter Willener redoute «un blocage complet et une mise en danger des places de travail dans notre pays».

COMMUNIQUÉ

À lire aussi...

HumourChronique de Christophe Bugnon: miteux mitageChronique de Christophe Bugnon: miteux mitage

SondageVotations fédérales: le «oui» à l’initiative contre le mitage du territoire conserve une petite avanceVotations fédérales: le «oui» à l’initiative contre le mitage du territoire conserve une petite avance

PolitiqueLes partisans neuchâtelois à l’initiative contre le mitage présentent leurs argumentsLes partisans neuchâtelois à l’initiative contre le mitage présentent leurs arguments

Top