Union Neuchâtel
 13.05.2019, 17:14

Une première finale pour Union Neuchâtel à Vevey

chargement
Mehdy Mary pourrait coacher son dernier match avec Union Neuchâtel en cas de défaite de son équipe mardi soir à Vevey.

Play-off Dos au mur, les Neuchâtelois doivent l’emporter ce mardi soir face aux Riviera Lakers lors de l’acte IV de cette série de quarts de finale de play-off de SB League. Menés 2-1, les basketteurs d’Union Neuchâtel doivent impérativement gagner pour espérer rejouer jeudi soir à domicile.

Union Neuchâtel n’a pas encore disputé de finale cette saison, ni en Coupe de Suisse ni en Coupe de la Ligue, mais l’équipe de la Riveraine y aura droit ce mardi soir à Vevey. Aux Galeries du Rivage (19h30), les Unionistes joueront leur saison, ou presque, lors de l’acte IV de leur série de play-off de SB League face aux Riviera Lakers (au meilleur de cinq matches). Menés 2-1, les hommes de Mehdy Mary sont dos au mur.

A lire aussi : Union Neuchâtel battu sur le buzzer à Vevey

«Pour nous, c’est une finale», confirme le coach français du club neuchâtelois. «A nous de mettre tous les ingrédients pour la gagner.» S’ils entendent éviter une élimination prématurée – qui constituerait une «grande déception», selon André Prébandier, responsable de la communication d’Union Neuchâtel – les Neuchâtelois doivent surtout entamer cette rencontre du bon pied. Ce qui n’a pas été le cas lors des deux derniers matches de cette série. Brian Savoy et consorts ont passé leur temps à courir après le score.

Très proches du «hold-up» (André Prébandier dixit) vendredi dernier à Vevey, les Neuchâtelois ont intérêt à ne pas laisser les Vaudois reprendre à nouveau le large cette fois. «Il s’agit de jouer de façon très intense défensivement dès le coup d’envoi», lance Mehdy Mary, qui sera toujours privé de Kübler (blessé), voire aussi de Memishi (raisons personnelles). «Il faut aussi empêcher leurs meilleurs joueurs (réd: March et Kelly, surtout) de scorer. Cette équipe possède beaucoup de talent offensif et une grande capacité à marquer des points.»

Dernier match de Mehdy Mary?

Union Neuchâtel est capable de se montrer imperméable, comme il l’a démontré lors du premier acte (70 points encaissés). Il devra faire preuve de la même rigueur défensive après avoir encaissé 82 et 92 points lors des deux dernières confrontations face aux Vaudois.

«Nous avons le potentiel pour remporter ce match et pousser les Riviera Lakers à un cinquième match de folie jeudi chez nous», assure Mehdy Mary qui ne veut pas penser à son avenir avant ce quatrième acte. Pourtant, en cas de défaite, beaucoup ne donnent pas cher de sa continuité à la Riveraine, où le coach français est arrivé en décembre dernier.

«Nous n’avons pris aucune décision définitive car tout est encore possible», claironne André Prébandier qui ne veut non plus pas se projeter si loin. «Il y a quatre ans, contre Lugano, nous étions dans la même situation. Nous avions remporté le quatrième acte au Tessin avant de nous qualifier à domicile puis d’éliminer Genève en trois matches et de nous qualifier pour la finale contre Fribourg.»

Depuis la défaite de vendredi soir, les dirigeants neuchâtelois n’ont pas eu de discussions particulières avec leurs joueurs et leur staff. «Il faut soutenir notre équipe dans les bons et les mauvais moments», soutient André Prébandier qui espère voir les joueurs d’Union Neuchâtel entamer ce quatrième acte avec le «couteau entre les dents». 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

BASKETBALLFribourg Olympic encore trop fort  pour Union NeuchâtelFribourg Olympic encore trop fort  pour Union Neuchâtel

BASKETBALLRevanche au sommet pour Union NeuchâtelRevanche au sommet pour Union Neuchâtel

Coupe de SuisseUnion Neuchâtel mesure le chemin qu’il lui reste à parcourirUnion Neuchâtel mesure le chemin qu’il lui reste à parcourir

Coupe de SuissePas de «miracle» pour Union Neuchâtel face à Fribourg OlympicPas de «miracle» pour Union Neuchâtel face à Fribourg Olympic


Top