Union Neuchâtel
 03.01.2020, 17:18

Basketball: Union Neuchâtel face à un tout gros défi à Genève

chargement
Retrouvailles en vue entre l'Unioniste Selim Fofana (à gauche) et le Genevois Marin Bavcevic.

SB League Pour leur premier match de l’année, les Neuchâtelois seront confrontés à un sacré défi avec un déplacement à Genève dimanche (16h). Ils essaieront de ravir aux Lions la deuxième place du classement de SB League.

La qualification pour le Final Four de la Coupe de la Ligue en poche, Union veut poursuivre sur sa lancée en essayant de s’imposer à Genève dimanche à 16h. En cas de succès, les Neuchâtelois raviraient aux Lions la deuxième place au classement de SB League.

«Il s’agirait d’un exploit, mais je pense que mes joueurs sont en mesure de le réaliser», affirme le coach unioniste Daniel Goethals. Il sait que Genève est la seule équipe avec Fribourg à avoir battu Union durant la première partie du championnat (76-68 à la Riveraine, le 6 octobre), mais «nous voulons prouver que nous avons bien progressé depuis ce match. Reste à voir dans quelle mesure Genève l’a fait aussi.»

Cette première rencontre avait livré des enseignements intéressants. «Nous avons bien analysé ce qui n’avait pas fonctionné. Le maître-mot pour remporter la victoire sera la consistance. Face à une équipe comme Genève, les balbutiements ne pardonnent pas.» Par rapport au match du 6 octobre, où il manquait Yoan Granvorka, Union devrait disposer cette fois de son contingent au complet.

«Mes joueurs, qui ont repris l’entraînement jeudi, ont parfaitement suivi les programmes de préparations individuels que nous leur avions fournis durant la courte pause (réd: six jours). Ils sont en pleine forme et très motivés. Mais il ne faut pas qu’ils se mettent une trop grosse pression. Celle-ci doit peser sur les épaules genevoises.»

Les Lions ne semblent pas traverser une grande période de forme. «Ils auraient pu se faire éliminer en Coupe de la Ligue (réd: par Vevey), mais finalement ils ont gagné. C’est une des grandes forces de cette équipe: elle est capable, grâce à l’expérience de ses individualités, d’être décisive dans le ‘’money time’’. A nous de compenser notre manque d’expérience par un collectif de tout premier ordre et notre capacité à défendre dur.»

Genève sera aussi l’adversaire d’Union en demi-finales de la Coupe de la Ligue, le 1er février. «Au terme du match de dimanche, on pourra tirer quelques enseignements», explique Daniel Goethals. «Mais d’ici là, le contingent genevois pourrait changer, puisqu’on entre dans une nouvelle période de transferts entre le 15 et le 30 janvier.» Pour l’heure, les Lions ont décidé de ne pas conserver l’ancien Unioniste Pape Badji, qui pourrait rebondir à Lugano.

Du côté d’Union, Daniel Goethals ne prévoit pas de modifier son effectif. «A moins qu’une réelle opportunité – à savoir un joueur qui se fonde parfaitement dans la philosophie du groupe et soit en mesure de le bonifier – se présente à nous.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

BASKETBALLUnion Neuchâtel s’offre un voyage mérité à MontreuxUnion Neuchâtel s’offre un voyage mérité à Montreux

SB LeagueUnion Neuchâtel a rarement aussi bien porté son nomUnion Neuchâtel a rarement aussi bien porté son nom

SB LeagueMalgré la défaite, Union Neuchâtel a fait plaisir à son publicMalgré la défaite, Union Neuchâtel a fait plaisir à son public

Top