Tour de Romandie
 03.05.2019, 18:59

Tour de Romandie: le grimpeur David Gaudu frappe un grand coup à Romont

chargement
Un premier grand succès pour David Gaudu.

Cyclisme Le Français du team Groupama-FdJ a remporté la troisième étape du Tour de Romandie ce vendredi à Romont. Au nez et à la barbe de plusieurs gros bras.

Si vous ne le connaissiez pas, retenez bien ce nom: David Gaudu. Malgré son gabarit (53 kg, 173 cm), le grimpeur de poche breton est l’un des futurs grands du peloton professionnel. A 22 ans, son immense talent ne demande qu’à s’exprimer. Ce vendredi sur le Tour de Romandie, ce gamin du Finistère a remporté sa première victoire dans le World Tour en devançant plusieurs gros bras à Romont. Un grand coup!

«Je me disais que j’allais me faire dépasser», assure David Gaudu après avoir levé les bras au terme de cette étape ultrarapide (41,58 km/h de moyenne). Pourtant, ni l’ex-champion du monde Rui Costa, ni le leader Primoz Roglic ni le puncheur Michael Woods n’ont repris le Français, qui offre ainsi un doublé à son équipe Groupama-FdJ après le succès du Suisse Stefan Küng jeudi.

«Du jamais vu»

«Je suis vraiment très très heureux de m’imposer enfin à ce niveau», jubile David Gaudu, qui dispute sa troisième saison chez les professionnels. «J’attendais cette victoire depuis le début de saison.»

Elle devait finir par tomber tant les qualités du Breton sont énormes. L’ancien vainqueur du Tour de l’Avenir 2016 affiche des valeurs physiologiques stratosphériques avec une VO2max qui s’élève à 92ml/min/kg. «Du jamais vu», selon le préparateur phyisque français Fred Grappe.

Fort de ce succès, le Français pourrait s’avérer un candidat pour le général avant l’étape de montagne de ce samedi. «Avec ce succès, je vais pouvoir aborder l’ascension finale décomplexé et libéré», annonce-t-il. «Cela dit, la victoire finale à Genève me paraît difficile à aller chercher. Lors du dernier chrono, je devrais perdre plus de 1’30’’.» Deuxième à six secondes de Primoz Roglic, David Gaudu aura du mal à creuser un tel écart.

Un parcours adapté samedi?

Surtout que Primoz Roglic est apparu énervé après avoir terminé troisième à Romont. «Je me suis fait enfermer dans le dernier virage», peste-t-il. «Je dois continuer à apprendre.» Concernant la victoire finale, le maillot jaune se méfie autant de ses principaux rivaux (Thomas, Gaudu, Betancur ou Buchmann) que des conditions météo. «S’il fait mauvais temps, j’espère qu’on pourra éviter une ou deux ascensions», souffle-t-il.

Aux dernières nouvelles, les cols du Jaun et des Mosses demeurent au programme. Les organisateurs pourraient toutefois adapter le parcours ce samedi matin selon l’évolution de la météo.

La phrase

«Je suis sûr que les organisateurs prendront la bonne décision.» Stefan Küng à propos de l’étape de montagne de ce samedi et des éventuels risques liés aux mauvaises conditions climatiques (neige annoncée en soirée à Torgon). Apparemment, tout devrait se dérouler normalement, ou presque.

Hockeyeur en visite

Après Loïc Burkhalter mardi, un autre ancien hockeyeur du HCC a suivi une étape dans une voiture. Hier, Patrick Oppliger a été invité par son ami Zougois Grégory Rast, actuel directeur sportif chez Trek-Segafredo. «Patou» a pris son pied dans le peloton.

Final à Fribourg?

Selon nos informations, le TdR 2020 se terminera à Fribourg par un contre-la-montre individuel. L’étape arrivant à Saint-Imier devrait se dérouler le jeudi 30 avril. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AmbitionsGeraint Thomas se relance au Tour de RomandieGeraint Thomas se relance au Tour de Romandie

Top