Terroir et restaurants
 16.09.2019, 11:30

Que reste-t-il au restaurateur sur le prix d’un plat du jour?

Premium
chargement
Virgilio Martins et Rosalie Muriset dans leur restaurant de la Coudre, à Neuchâtel.

Consommation «Les gens ne se rendent pas compte de toutes les charges qui sont les nôtres», regrette un couple de restaurateurs neuchâtelois. Nous décortiquons le prix d’un plat du jour.

Ils ont insisté à plusieurs reprises: «Nous ne voulons pas passer pour des gens qui se plaignent. Nous trouvons du plaisir dans ce que nous faisons. Et nous nous en sortons financièrement. Mais nous avons envie que les gens se rendent compte des réalités de notre métier.»

«Ils», c’est un jeune couple de restaurateurs qui s’est approché de...

À lire aussi...

GastronomieCes restaurants sont labellisés «terroir neuchâtelois»Ces restaurants sont labellisés «terroir neuchâtelois»

GastronomieDécouvrez les 29 restaurants de l'Arc jurassien notés dans le Gault&Millau 2019Découvrez les 29 restaurants de l'Arc jurassien notés dans le Gault&Millau 2019

RestaurationNeuchâtel: des restaurateurs locataires de la Ville se confientNeuchâtel: des restaurateurs locataires de la Ville se confient

CommerceDes restaurateurs neuchâtelois veulent chasser les clients fantômesDes restaurateurs neuchâtelois veulent chasser les clients fantômes

Top