Terroir et restaurants

Plus de 100 produits certifiés du terroir neuchâtelois

chargement

Consommation Le label «Neuchâtel Vins et Terroir» a pris pleinement son envol. Plus de 100 produits sont désormais certifiés. Le potentiel de développement reste important.

 31.01.2019, 12:30
Parmi les produits garantis «made in Neuchâtel», on trouve notamment des meringues.

À peine plus de deux ans après la mise en place du nouveau label, le cap des 100 produits certifiés «Neuchâtel vins et terroir» a été dépassé. Parmi ces produits garantis «made in Neuchâtel», on trouve des pâtes, des taillaules, du filet de sandre, du miel, des saucissons, des fromages, des pains, des farines, des huiles, des sirops, des confitures, des œufs, des meringues, des lentilles, de la moutarde, du lard et des chocolats! De quoi illustrer la diversité de l’offre cantonale.

«Le choix devient très attractif pour les partenaires gastronomiques et les magasins qui ont signé la charte de «partenaire du terroir» en s’engageant à favoriser l’utilisation et la vente de produits locaux, mais également pour tous les consommateurs en général. Pour parvenir à ce résultat, nous avons mis les moyens et l’énergie nécessaire», souligne, satisfait, Yann Künzi, directeur de Neuchâtel Vins et Terroir (NVT).

Consommer local

«Les gens cherchent à consommer local, et c’est important de leur donner une garantie fiable de la provenance régionale de ce qu’ils achètent», ajoute-t-il. Ceci, quand bien même il est difficile de s’y retrouver dans la jungle des labels. «Il y en a trop, c’est vrai. Mais cette marque spécifique déploie toute son importance sur le marché régional. Cela va dans le bon sens.»

En tout, ce sont une vingtaine d’artisans qui proposent à ce jour des produits garantis neuchâtelois en respectant le cahier des charges (lire ci-dessous). «C’est le produit qui est certifié, et non le producteur», rappelle Sophie Rohrer, assistante de direction et coordinatrice de cette certification.

Celle-ci concerne uniquement des produits de bouche, et non des vins. Car pour ces derniers, c’est l’AOC (Appellation d’origine contrôlée) qui permet de déterminer la provenance régionale des raisins et garantir leur origine neuchâteloise.

Quels sont les critères?

Le processus de certification des produits du terroir impose des règles contrôlées au minimum une fois tous les quatre ans par l’OIC (Organisme intercantonal de certification). Les critères principaux sont: 

  • Les produits agricoles non transformés doivent provenir à 100% du canton de Neuchâtel.
  • Les produits agricoles transformés doivent provenir au minimum de 80% du canton. 
  • La valeur ajoutée obtenue par la transformation d’un produit doit être réalisée pour un minimum de deux tiers dans le canton. 
  • Des ingrédients provenant de communes limitrophes du canton peuvent être considérés comme régionaux, mais ces derniers ne peuvent pas dépasser 20%.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PiscicultureLe terroir neuchâtelois, ce sont aussi des poissons élevés iciLe terroir neuchâtelois, ce sont aussi des poissons élevés ici

RestaurantsUne charte pour le terroir neuchâteloisUne charte pour le terroir neuchâtelois

CadeauxOffrez du terroir neuchâtelois!Offrez du terroir neuchâtelois!

manifestationEt si le grand marché du Terroir restait à Cernier?Et si le grand marché du Terroir restait à Cernier?

AnimationLe premier marché du terroir de Boudry a cartonné, tous les marchands reviendrontLe premier marché du terroir de Boudry a cartonné, tous les marchands reviendront

Top