Spécial Habitat
 06.04.2020, 09:00

Vous voulez le plus beau des gazons?

chargement
1/3  

la main verte Ne maudissez pas votre gazon à la sortie de l’hiver. Bichonnez-le. La pelouse a besoin de soins et d’attention pour verdit de plaisir.

Il est permis de rêver à l’odeur entêtante de l’herbe fraichement coupée en contemplant sa pelouse aux allures de zone sinistrée. Au printemps, le gazon exsangue a besoin de réanimation. Pour ce faire, l’aérateur mécanique, équipé de piques qui s’enfoncent dans le sol, est tout indiqué.

Sinon, des chaussures à clous disponibles dans les magasins de golf ou (moins onéreux) des crampons aérateurs à fixer aux bottes ou chaussures offriront sans trop d’effort, une respiration bienvenue au tapis herbeux.

Passons ensuite au gommage avec le scarificateur. Les dents de cette machine opèrent des miracles : adieu mousses, herbes mortes et feutre végétal. Ce lifting gazon est pratiqué au printemps ou en automne, sur les pelouses de plus de deux ans.

Le chant des tondeuses

La tonte se pratique en fonction du type de gazon platnté. dr

Mais avant de prodiguer ces traitements de fonds à votre pelouse, une petite coupe s’impose. Habituez-vous au chant des tondeuses, car elles vous accompagneront jusqu’à deux fois par semaine en été pour booster la densité de l’herbe. Le gazon d'ornement sera tondu très ras (1 à 3 cm) ; le gazon de détente ou de sport, à 5 cm. Plus le gazon est piétiné ou sec, plus il se conserve long.

Lorsque vous avez soif, quelques gouttes d’eau toutes les cinq minutes ne suffisent pas. C’est la même chose pour votre espace vert.  Abreuvez-le le soir ou la nuit (4 à 5 litres d'eau au m2) abondamment plutôt que fréquemment. Et vérifiez le drainage de votre sol pour éviter l’apparition de gouilles.

 

SOS mousses
Des mousses apparaissent sur des sols mal drainés, compactés ou en manque de fertilisation. Analyser le sol s’avère utile pour relever (et ensuite modifier) un taux d’acidité trop élevé. Pensée positive : la mousse est souvent décorative.

 

Vient ensuite le moment de nourrir sa pelouse en la fertilisant raisonnablement. L’épandage de l’engrais s’opère au printemps avec un taux élevé d’azote et à l’automne, en privilégiant le phosphate. Tenez compte de l’effet recherché:  coup de fouet ou traitement sur la durée.  Arrosez copieusement après l’intervention.                   

Adieu mauvaises herbes

Reste l’épineux problème des mauvaises herbes. Certaines espèces annuelles à racine pivotante comme le plantain ou le chiendent résistent aux tontes répétées. Elles s’arrachent à la main ou au couteau mais justifient parfois un traitement de choc. 

Au rayon des désherbants, des produits naturel et bio sont disponibles, ou à défaut, un désherbant sélectif. Suite à cette intervention menée à la mi-avril, la pelouse a souvent besoin d’un coup de blush. Griffez les parties abîmées, ajoutez de la terre et semez.

 

Je sème quoi?
Pour la prairie fleurie, l’idéal consiste à se ravitailler en semences de variétés sauvages, issues de culture indigène et adaptées aux conditions locales. Sinon, en suivant les explications de Jonathan Imhoff, responsable de la pépinière Point Vert à Conthey, voici un récapitulatif des semences couramment disponibles en Valais.
Gazon universel: Un standard pour marcher pieds nus. Le plus vendu.
Gazon sport: plus costaud, plus dru, plus résistant à la sécheresse. Idéal en altitude.
Gazon «13 étoiles»: un brin plus sauvage avec un peu de trèfle, conseillé en montagne.
Gazon d’ombre: un mélange contenant de petites plantes couvrantes.  Facile d’entretien.
Gazon anglais: ornemental mais nécessitant beaucoup d’entretien. Laissez-le aux golfeurs !

 

Il existe des sur-semis plus rapides si jamais. Côté intrus, cercle de fée et helminthosporiose, responsables du jaunissement de nos espaces verts sont attribuables à des champignons. La solution passe par un fongicide, en dernier recours.

Enfin, si les taupes désespèrent les puristes de green parfait (j’en connais !),  sachez - question d’équité - qu’un petit pipi de votre animal préféré ne sera pas sans conséquence sur vos belles touffes vertes.

 

 

Le pas à pas

Cinq étapes illustrées pour semer son gazon, de mars à juin et de septembre à octobre de préférence. 

1 Choisir ses semences

Tenez compte de votre environnement et de l’ensoleillement en achetant les semences de votre future pelouse. Elles seront aussi adaptées à l’utilisation de votre jardin : terrain de jeu ? zone de repos et de contemplation ? gazon ornemental ?

2 Préparez la terre

Délimitez la zone et aérez la couche supérieure du sol avec un râteau, une binette ou un motoculteur si nécessaire. Brisez les mottes et nivelez le sol aux endroits où l'eau pourrait stagner. Ajoutez une couche de terre arable à cet endroit et égalisez le sol à l’aide d’un rouleau à gazon.

3 Fertilisez le sol

 

Il existe des engrais spécialement mis au point pour préparer le sol à accueillir l'herbe nouvelle et donc favoriser le succès de cette opération.

4. Semez les graines

Répandez les semences à la main ou avec semoir à graines pour une meilleure répartition, selon la grandeur de la superficie. Inutile d’augmenter le dosage de semences sous peine de créer de la concurrence entre les brins d’herbe. Appliquez une fine couche de terre superficielle pour protéger les graines et les empêcher de s'envoler. Un coup de rouleau pour égaliser et c’est tout bon.

5. Arrosez légèrement       

                                                                                                                  

Pour humidifier profondément le sol, une brume légère suffit. L’arrosage quotidien se poursuit le temps que l'herbe ait poussé de quelques centimètres. Une jeune pelouse se protège, un piétinement trop rapide lui serait fatal.  Sortez la tondeuse quand l’herbe aura atteint 10 cm et fertilisez après 6 semaines de pousse.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

aménagementPose, entretien, résistance... Comment bien choisir le sol de sa terrassePose, entretien, résistance... Comment bien choisir le sol de sa terrasse

AménagementQuel barbecue choisir pour enflammer votre été?Quel barbecue choisir pour enflammer votre été?

AstucesComment se loger sans se ruiner?Comment se loger sans se ruiner?

InéditCes jeunes locataires qui «squattent» en toute légalité avec l’accord des propriétairesCes jeunes locataires qui «squattent» en toute légalité avec l’accord des propriétaires

SolidaritéUne association romande offre un toit aux sans-abri pour se relancer dans la vieUne association romande offre un toit aux sans-abri pour se relancer dans la vie

Top