Santé
  11.06.2009, 17:06

Une policlinique victime de la confusion

chargement
Par deborah sohlbank

Malgré les transformations que l'Hôpital de Couvet a connues, la policlinique est toujours en place et propose ses services sept jours sur sept. Au vu des confusions de ces derniers mois, peu de gens le savent.

«La petite chirurgie, la petite traumatologie les urgences médicales de base, les transfusions sanguines sont toujours proposées», explique le docteur Adnane Landiyi, reponsable de la policlinique.

Au mois de mai, 189 urgences ont été soignées et 327 traitements effectués. Un chiffre en-dessous du potentiel des lieux. /ds

Lire l'article:
"«L'hôpital du Val-de-Travers offre plus de prestations qu'auparavant»"


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Maux d'hiver«Attraper froid» n’est pas un mythe!«Attraper froid» n’est pas un mythe!

heureux événementQuand bébé pointe le bout de son nez, les objets connectés sont aussi utilesQuand bébé pointe le bout de son nez, les objets connectés sont aussi utiles

HypersensibilitéHypersensibilité: quand les émotions nous submergentHypersensibilité: quand les émotions nous submergent

séniorsDes objets pour les personnes âgéesDes objets pour les personnes âgées

Bien-êtreTrois raisons de s’intéresser à la médecine intégrativeTrois raisons de s’intéresser à la médecine intégrative

Top