S'évader en Suisse
 04.08.2020, 19:00
Lecture: 8min

Tourtemagne, le gros bol d’air facile

Premium
chargement
Le lac de Tourtemagne avec le glacier et la blanche couronne du Bishorn en toile de fond. En haut à gauche, sur l’arête rocheuse, on devine déjà la cabane... Encore 300 m de dénivelé et on y est!

En cabane (5/7) On y monte en deux heures, mais on s’en souvient toute sa vie. Propriété de la section prévôtoise du Club alpin, la cabane de Tourtemagne mélange le bleu du lac et celui du ciel dans un fabuleux décor de carte postale.

Propriété de la section prévôtoise du Club alpin, la cabane de Tourtemagne mène une vie paisible de funambule, juchée sur l’éperon rocheux d’une vallée perdue du Haut-Valais.

Là-haut, à 2519 m d’altitude, il n’y a pas la télévision. Juste un écran géant où s’affichent, en format panorama, le glacier éponyme, la paroi sombre des Diablons et la blancheur éternelle du Bishorn (4153 m), l’un des «4000» les plus accessibles des Alpes. 

Un bruit de torrent et de cascade compose une bande-son triste et...

À lire aussi...

En cabane [1/7]Monte Leone, Le Locle sans les sapinsMonte Leone, Le Locle sans les sapins

En cabane [2/7]La cabane de Bertol, un nid d’aigle hors du tempsLa cabane de Bertol, un nid d’aigle hors du temps

En cabane 3/7La cabane du Binntal, une enclave jurassienne en Haut-ValaisLa cabane du Binntal, une enclave jurassienne en Haut-Valais

En cabane 4/7Quand le Chasseral s’invite à la cabane de l’OberaletschQuand le Chasseral s’invite à la cabane de l’Oberaletsch

Top