Raiffeisen Trans

Raiffeisen Trans: un peu d’aide pour plus de plaisir

chargement

VTT Les coureurs qui prennent les départs de la Raiffeisen Trans à vélo électrique apprécient l’aide qui leur est apportée. L’activité physique reste de mise, mais la course est ainsi moins difficile et s’ouvre à toutes et à tous.

 25.06.2021, 05:30
Premium
Jérôme Lüthi concourt pour la première fois sur un vélo électrique: «Sur un VTT classique, la course aurait été beaucoup trop dure pour mes articulations. Mais je garde l’esprit de compétition.»

Ils étaient cinq mercredi 23 juin, au soir, à Derrière-Pertuis. Cinq à s’élancer sur les 16,75 km du parcours vaudruzien avec une aide bienvenue. Celle de la batterie de leur vélo électrique. Si une catégorie spécifique avait été créée en 2019, les VTT de ce type étaient déjà autorisés auparavant. Pas de classement, mais les temps sont chronométrés et certains...

À lire aussi...

VTTRaiffeisen Trans: une étape inédite à Derrière-PertuisRaiffeisen Trans: une étape inédite à Derrière-Pertuis

ORGANISATIONRaiffeisen Trans: l’Union sportive Les Ponts-de-Martel tient le capRaiffeisen Trans: l’Union sportive Les Ponts-de-Martel tient le cap

Raiffeisen TransCyclisme: à la fin, c’est Nicolas Lüthi qui gagne encoreCyclisme: à la fin, c’est Nicolas Lüthi qui gagne encore

VTTRaiffeisen Trans: retour au sec aux Ponts-de-Martel avec une belle compétition en perspectiveRaiffeisen Trans: retour au sec aux Ponts-de-Martel avec une belle compétition en perspective

Top