Que dit-on outre-Sarine?
 05.02.2019, 14:00

DJ Bobo, alcool, police, Whatsapp, que dit-on outre-Sarine?

chargement
DJ Bobo fait campagne pour que les Lucernois n'aillent pas chez le médecin pour le moindre... bobo.

Revue de presse Nous passons en revue la presse alémanique: quels sont les sujets qui font causer là-bas? Cette semaine, une campagne avec DJ Bobo, l’alcool au Lauberhorn, la violence contre la police à Zurich et l’utilisation de Whatsapp dans les écoles en Thurgovie font partie de notre sélection.

Dans le «Blick»

DJ Bobo doit faire baisser les coûts de la médecine

«N’allez pas chez le médecin pour chaque Bobo!» Le canton de Lucerne veut agir contre l’explosion des coûts dans le domaine de la santé. Le visage de DJ Bobo s’affiche sur les murs. Coût de la campagne: 100’000 francs.

Selon les statistiques, le nombre de visites chez le médecin a augmenté de 10% entre 2013 et 2017 sans qu’on sache exactement combien sont dues à des bagatelles. Si le Conseil d’Etat défend son action, quelques critiques se font jour.

SantéSuisse n’est pas convaincue. Trop souvent, ce sont les médecins qui font venir les patients, juge la faîtière des caisses-maladie. Pour l’économiste de la santé Heinz Locher, on devrait proposer une meilleure aide plutôt que de jouer sur la morale.

Dans la «Berner Zeitung»

Les jeunes n’ont pas pu acheter de l’alcool au Lauberhorn

Lors des courses de ski alpin du Lauberhorn en janvier dernier, des jeunes testeurs d’achat n’ont pas pu obtenir d’alcool. La Croix-Bleue Berne-Soleure-Fribourg l’a communiqué ce mardi.

C’est la neuvième fois consécutive qu’elle organisait ces tests. Dans tous les cas, le personnel des différents points de vente a effectué un contrôle d’identité et a refusé de servir de l’alcool, se réjouit la Croix-Bleue. Plusieurs acteurs ont participé durant ce week-end au programme de prévention de Swiss Olympic, «Cool and Clean» (calme et sobre). Du matériel d’information a été distribué sur les points de vente d’alcool. La police a aussi rendu attentif les responsables sur les directives en la matière.

Dans la «Neue Zürcher Zeitung»

La Ville de Zurich protégera ses postes de police

Crachats, menaces, barbouillages et actes de violence: en ville de Zurich, les policiers et les postes de surveillance sont toujours plus la cible d’attaques. L’an dernier, selon des chiffres de la police locale, 45 membres des forces de l’ordre ont été blessés. Pas seulement dans la rue mais aussi dans leur poste de garde.

Le Conseil communal réagit. D’ici à 2025, il va faire transformer quinze endroits. Les guichets seront notamment équipés de vitres sécurisées contre les balles d’armes à feu. Jusqu’à présent, ceux-ci étaient entièrement ouverts. Les futurs éléments seront semblables à ceux que l’on trouve à la Poste. Avec ces aménagements, la Ville de Zurich utilise un moyen déjà présent dans tous les postes de la police cantonale.

Dans la «Thurgauer Zeitung»

Thurgovie: il veut bannir Whatsapp des classes d’école

Le préposé thurgovien à la protection des données est catégorique: enseignants et élèves ne doivent pas communiquer par Whatsapp en matière de quotidien scolaire. Il émet des réserves parce que les utilisateurs rendent public tous leurs contacts enregistrés aux exploitants du service.

Il sonne l’alarme: en combinaison avec les médias sociaux Facebook et Instagram, tous deux propriété du groupe Facebook, les utilisateurs sont identifiables grâce à leurs préférences et la localisation de leurs mouvements. Whatsapp ne doit être utilisé ni à l’école ni dans l’administration cantonale, juge le préposé. Pour l’interdire, la loi doit être modifiée. Ce pourrait être possible à partir du mois de mars de cette année.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PauvretéLes primes maladies sont la deuxième raison d'endettement en SuisseLes primes maladies sont la deuxième raison d'endettement en Suisse

SociétéLes ventes illégales d'alcool à des jeunes restent trop nombreuses en SuisseLes ventes illégales d'alcool à des jeunes restent trop nombreuses en Suisse

Ecole obligatoireLa messagerie Whatsapp n'est plus la bienvenue dans les écoles neuchâteloisesLa messagerie Whatsapp n'est plus la bienvenue dans les écoles neuchâteloises

Top