Psycho Sexo

La chronique d’Yves Dufour: «Je me sens épuisée des nombreuses crises que nous vivons, mon mari et moi»

chargement

Intimité Des interrogations sur votre vie sexuelle, votre intimité? Notre expert répond à vos questions via psychosexo.arcinfo.ch. Aujourd’hui, Yves Dufour, psychologue et sexologue neuchâtelois, répond à Viviane, 46 ans.

 24.01.2019, 17:02
La chronique d’Yves Dufour: «Je me sens épuisée des nombreuses crises que nous vivons, mon mari et moi»

«Je vous écris car je ne sais plus quoi faire. Je me sens épuisée des nombreuses crises que nous vivons, mon mari et moi, depuis plusieurs années. A chaque fois c’est la même chose. Est-ce qu’une fois nous arriverons à passer à autre chose?» Viviane, 46 ans

Yves Dufour, psychologue et sexologue, Neuchâtel: «Vous abordez là un sujet très important qui touche tous les couples, sans exception. Les moments de tensions et de conflits sont inévitables lorsque nous vivons avec quelqu’un. Nous aimerions pouvoir les éviter, mais cela est impossible.

Pour aller plus loin, je dirais même que les crises, de manière générale, sont nécessaires à toute évolution, qu’elles soient sociétale, relationnelle ou individuelle. Dans le langage chinois, le mot crise est représenté par deux idéogrammes: l’un qui signifie danger, et l’autre opportunité. Dans ma pratique, j’insiste le plus possible sur ce deuxième terme, afin que chacun des membres puisse avoir un autre regard sur ces moments pénibles et difficiles.

Certes, il est parfois plus facile de réagir et d’agir sur le coup de l’émotion. Et la douleur peut être telle qu’il faille y mettre fin. Mais bien souvent, que de ruptures douloureuses empreintes de colère et d’amertume.

Comment dès lors changer notre regard et tenter de voir ce que cette crise vient me dire, à moi personnellement. Quel domaine de ma vie est ainsi touché pour que je réagisse si fortement? Si nous pouvions voir notre partenaire comme une chance et une opportunité pour nous faire avancer et évoluer, même au sein de la crise, cela nous permettrait de ne pas réagir de manière trop précipitée. Nos décisions se prendraient en toute conscience, après un temps de réflexion et d’apaisement.

Et si cela permet à la relation d’évoluer, alors c’est tout bénéfique.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IntimitéLa chronique d’Yves Dufour: «Je crois que j’ai toujours été bi»La chronique d’Yves Dufour: «Je crois que j’ai toujours été bi»

IntimitéLa chronique d’Yves Dufour: «Comment trouver les bons mots et le bon comportement pour communiquer sa tendresse envers son épouse?»La chronique d’Yves Dufour: «Comment trouver les bons mots et le bon comportement pour communiquer sa tendresse envers son épouse?»

IntimitéLa chronique d’Yves Dufour: «Mon compagnon ne peut s’empêcher de vouloir aller plus loin, alors que parfois j’ai juste besoin de tendresse»La chronique d’Yves Dufour: «Mon compagnon ne peut s’empêcher de vouloir aller plus loin, alors que parfois j’ai juste besoin de tendresse»

IntimitéLa chronique d'Yves Dufour: "J’ai un problème de dysfonction érectile mais ne veux pas être obligé de consommer du viagra"La chronique d'Yves Dufour: "J’ai un problème de dysfonction érectile mais ne veux pas être obligé de consommer du viagra"

IntimitéLa chronique d'Yves Dufour: "En couple, j’éprouve le besoin de me masturber au moins une fois par jour"La chronique d'Yves Dufour: "En couple, j’éprouve le besoin de me masturber au moins une fois par jour"

Top