Points de vue
 14.09.2018, 15:26

Point de vue de Rémy Scheurer: «A la fois grand savant, raciste et féministe»

chargement
Agassiz était à la fois "grand savant, raciste et féministe", écrit le professeur honoraire de l'Université de Neuchâtel Rémy Scheurer.

Forum «N’oublions pas qu’Agassiz fut très actif à Cambridge pour obtenir en faveur des femmes le droit d’étudier à l’université», écrit Rémy Scheurer, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel et ancien conseiller national. Découvrez son point de vue: comme d’autres personnalités locales, nous l’invitons à s’exprimer régulièrement sur des sujets d’actualité.

Le Conseil général de la Ville de Neuchâtel est saisi d’une proposition de retirer le nom de Louis Agassiz de l’espace qui lui est dédié et de le remplacer par celui de Tilo Frey.

Il n’est pas question ici de comparer la célébrité de ces personnes (leurs biographies sont à disposition dans le Dictionnaire historique de la Suisse) ni de s’opposer au projet de perpétuer par un nom de lieu la mémoire de la première Neuchâteloise élue au Conseil national. Mais cela ne doit pas être au prix de la condamnation du respect posthume dû à un savant qui est à l’origine de notre université et pour lequel celle de Harvard créa en 1848 une chaire de zoologie et de géologie.

Il est vrai qu’Agassiz était raciste, mais il est vrai aussi qu’il combattait l’esclavage. Le professeur Jean-Paul Schaer a expliqué le sens et la portée du racisme chez Agassiz (Bulletin de la Société neuchâteloise des sciences naturelles, 2007). 

Accepter de supprimer son nom serait vouloir condamner un homme du 19e siècle en raison de la morale d’aujourd’hui; ce serait accepter la rétroactivité des règles et le révisionnisme.

C’est donc à juste titre que le Club alpin suisse a refusé de «débaptiser» un sommet des Alpes du nom d’Agassiz. L’accepter pour un espace à Neuchâtel ouvrirait la voie au déboulonnage de la statue de David de Pury qui a bénéficié de l’esclavage, comme tant de grands négociants de son temps. Et n’oublions pas qu’Agassiz fut très actif à Cambridge pour obtenir en faveur des femmes le droit d’étudier à l’université.

Ainsi fut-il tout à la fois grand savant, raciste et féministe. Comme on le sait grâce à Marylin Monroe, «Nobody’s perfect».


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

NombrilismePoint de vue de Caroline Plachta: «Révolution copernicienne»Point de vue de Caroline Plachta: «Révolution copernicienne»

Zone piétonnePoint de vue de Gilles Crelier: «Le lièvre, la tortue et le lynx»Point de vue de Gilles Crelier: «Le lièvre, la tortue et le lynx»

ReligionPoint de vue de Claude-Alain Kleiner: «Ecole et laïcité»Point de vue de Claude-Alain Kleiner: «Ecole et laïcité»

VotationsPoint de vue d’Yves Sandoz: «Les déductions fiscales sont-elles un cadeau aux riches?»Point de vue d’Yves Sandoz: «Les déductions fiscales sont-elles un cadeau aux riches?»

TechniquePoint de vue de François Berger: «L’arraisonnement de l’être humain par la technique»Point de vue de François Berger: «L’arraisonnement de l’être humain par la technique»

Top